Sans domicile fixe


La multiplication du nombre de personnes sans domicile fixe pose des problèmes inextricables, surtout dans le centre ville. Ils seraient aujourd’hui près de 700. Une situation inacceptable pour les victimes comme pour nous. C’est bien évidemment contre la pauvreté et pas contre les pauvres qu’il faut lutter.  Mais cependant, les missions de réinsertion et d’accompagnement des personnes sans-abri ne sont possibles que s’il y a du logement (la ministre bruxelloise du Logement).

On avait déjà connu le projet de Luc Schuiten, voilà maintenant que la RTBF annonce un projet pilote lancé par 400 Toits pour créer rapidement du logement temporaire à faible coût pour des personnes sans-abri. Deux logements modulaires viennent d’être installés temporairement près du pont Van Praet afin de susciter l’intérêt d’investisseurs et des pouvoirs publics. Il s’agit de deux studios déplaçables d’une vingtaine de m2 avec une en ossature bois. Moving Nest et Wald-Cube – présentent l’avantages d’être construits en peu de temps et d’être financièrement accessibles.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.