Qui se mobilise pour Bruxelles ?

 

 

Qui se mobilise pour Bruxelles comme Région à part entière ?
Vous voyez la réponse désespérante des Bruxellois, si l’on en croit le sondage IPSOS publié notamment par Le Soir.

  • M. Reynders s’est domicilié à Uccle, mais partage-t-il la vie des Bruxellois ? Que fait-il comme vice-Premier pour faire respecter la santé des Bruxellois survolée quotidiennement par les avions de Zaventem ?
  • M. Magnette n”est impliqué à aucun titre dans l’avenir de notre ville.
  • M.Maingain est un fin stratège mais un communautariste à tous crins. Il défend la mainmise de la Communauté française sur nos écoles et notre culture.
  • Même M. Jambon et M. Francken du parti nationaliste N.VA recueillent de bons scores chez nous. alors qu’ils veulent cogérer nombre de compétences bruxelloises avec les Wallons.
  • Où sont les Vervoort, Picqué, Smet, Gosuin, Frémault …

Que va-t-il falloir entreprendre pour ouvrir les yeux des Bruxellois en vue des prochaines élections ?

3 réflexions au sujet de « Qui se mobilise pour Bruxelles ? »

  1. Van Bambeke Michel

    Réduire Maingain a un communautariste est un peu court. C’est vrai qu’on manque d’un « grand format » mais la multiculturalité bruxelloise complexe disperse…

    Répondre
  2. FC

    A mon avis, les répondants ont d’abord réagit en fonction des idéologies politiques classiques (Magnette = gauche; Reynders = libéralisme ) et des problématiques sécuritaires récentes (Francken = moins d’Islam = plus de sécurité). Le sentiment régionaliste bruxellois est sans doute encore trop dispersé, top jeune, pour qu’il prime sur les critères de jugement habituels..
    Ce sentiment est peut-être dispersé MAIS il existe et j’en veux pour preuve, la première place de Maingain (L’ex-FDF reste avant tout perçu comme un parti francophone bruxellois) et la prééminence de Reynders sur C. Michel.
    Seuls les médias (yc sociaux) peuvent amener une prise de conscience collective sur l’iniquité de la place politique de notre région dans le fédéralisme actuel.
    Il faut amener les faiseurs d’opinion à DIRE la demande régionaliste afin que celle-ci « s’inscrive dans les astres » :
    Pourquoi la RBC ne reçoit-elle pas sa part de l’IPP ? Parce que la RBC est un nain politique habitué à ne rien exiger.
    Pourquoi la RBC est-elle la poubelle de Zaventem ? Parce que la RBC, castrée depuis trente ans par le communautaire et les communautés, n’a pas le poids nécessaire pour que les solutions raisonnables existantes soient mises en oeuvre.
    Pourquoi un chemin VICINAL tombé en désuétude suffit-il à empêcher la capital de l’Europe d’accueillir l’euro de foot ? Parce que la RBC est inexistante dans l’imaginaire des politiques flamands et wallon.
    Pourquoi notre image est-elle floue et inefficace ?
    PARCE QUE NOUS NOUS TAISONS !
    Tout commence par le Verbe : organisons-nous autour de sa diffusion.
    FC

    Répondre
  3. Weissgerber

    Comme des moutons, les gens attendent patiemment d’être tondus. Ils aspirent même à l’être, comme si c’était pour eux un signe de reconnaissance.
    Ils ne s’informent pas et ils ont peur.
    Comme tu dis, Yvan, c’est désespérant.
    Qu’est-ce qui nous attend aux prochaines élections ?
    Et que faut-il faire d’ici là ?

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.