Pagaille et désolation ?

_______________________________

J’espère que vous avez bien profité du répit que je vous ai laissé pendant quelques jours ?
Ce n’est pas faute d’informations relatives au futur de la ville, mais plutôt parce qu’il y en avait trop. Un temps nécessaire pour prendre du recul par rapport à ces divers événements et commencer à en évaluer l’impact en matière de cohabitation, de qualité de vie et d’image.

Les débordements qu’ont connu un certain nombre de rassemblements – infiltrés par des casseurs – assez vite qualifiés « d’émeutes » ont fait la une de tous les médias. La presse flamande a été quasi unanime à s’en servir pour affirmer que les autorités bruxelloises n’étaient pas capables de gérer leur capitale. Vous verrez un édito de Béatrice Delvaux qui prend ses distances et une interview de Philippe Close qui demande plus de moyens pour recruter des policiers, plutôt que les mesures spectaculaires évoquées par le fédéral. La police relate que de nombreux jeunes identifiés sont des récidivistes bien connus qui ont été appréhendés pour des faits similaires, mais relâchés par la Justice. Et pour finir, le témoignage de deux citoyens d’origine marocaine qui ont honte de leurs compatriotes  « sportifs ».

Faudra aussi faire le point sur tout ce qui se dit pour le moment sur la pollution de la ville : des déchets triés passés à l’incinérateur sans distinction, 95 nouveaux camions à ordures au diesel commandés par la Région, une enquête sur l’air des écoles, l’aéroport enfin condamné par la justice pour non-respect des normes de bruit bruxelloises et les réactions du Taal Aktie Komitee (TAK) illustrées ci-dessous par Bruzz …

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.