Succès des écoles islamiques

_______________________________

Pour moi, l’école se doit d’être ouverte à tous les enfants, quelles que soient leurs croyances ou celles de leurs parents. Si l’école et ses enseignants se doivent d’afficher ouverture et neutralité, les enfants et les jeunes doivent pouvoir y affirmer leurs convictions dans le respect de celles des autres. En ayant interdit aux étudiants le port de signes religieux dans de nombreuses écoles, s’est développé une demande pour des écoles musulmanes de la part de parents qui faisaient jusque-là confiance à l’enseignement public. S’est développé aussi le règne de l’entre soi.

La Libre publie un dossier où l’on peut lire : « Si de nombreux parents mettent leurs enfants dans une école musulmanec’est parce qu’ils regrettent qu’ils ne puissent vivre leur foi ou porter le foulard dans les écoles classiques, explique Saïd Andouh, auteur du livre « Ecoles islamiques à Bruxelles «  . En ce sens, je pense que le sentiment de discrimination ou l’attitude laïciste de certaines directions ne feront qu’accroître l’envie de nombreux parents d’inscrire leur enfant dans une école musulmane. De plus, comme les écoles musulmanes existantes ont une bonne réputation sur le plan pédagogique, beaucoup de familles commencent à comprendre que vivre sa foi et recevoir une bonne instruction n’est pas incompatible. »

Réputés dans la communauté musulmane, ces établissements affichent un vrai succès. L’Institut La Sagesse – El Hikma comptait au premier septembre 540 élèves sur liste d’attente. Ces établissements portent aussi en eux une conception précise du rôle de l’école : elle doit prendre en charge l’enfant dans sa globalité et guider tous les aspects de sa personnalité. Jusqu’à la foi. Il s’agit d’une école qui éduque et qui se contente pas d’instruire. Mais éduquer n’est-ce pas aussi la mission de toute école ?

2 réflexions au sujet de « Succès des écoles islamiques »

  1. Frenay Patrick

    Pour moi, ce n’est pas le rôle officiel de l’école d' »éduquer » sur la foi
    Et s’il s’agit d’établissements tiers, ils ne devraient jamais être autorisés à porter le nom d' »écoles » et devraient être contrôlés par la puissance publique pour éviter toute dérive

    Répondre
  2. Popovitch Mirko

    Plusieurs exigences des musulmans sont compliquées à gérer dans notre système et particulièrement dans nos écoles. Si il n’y avait que les insignes religieux, mais il y a le reste : Darwin, l’égalité du genre, la liberté individuelle, les cours de gymn, les moments de prière et les repas (quoique les efforts des Institutions pour dialoguer sont choses courantes). 540, c’est une petite minorité, la grande majorité des jeunes musulmans fréquentent les écoles publiques et beaucoup s’y trouvent très bien. Les juifs ont aussi créé des écoles juives, mais une grande majorité de jeunes juifs fréquentent les écoles publiques.

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.