Une réflexion au sujet de « no comment »

  1. Van Bambeke Michel

    C’est vrai qu’il y en a beaucoup mais c’est le prix à payer qu’on a imposé aux Bruxellois pour que, particulièrement les Flamands, acceptent la création de la Région. Ceux qui dénoncent ne peuvent pas, à la fois, dirent qu’il y en a trop et en même temps vouloir le Confédéralisme à 2!

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.