La planète n’est pas dans son assiette

________________________________

Trier ses déchets, utiliser les transports en commun, manger bio, … est-ce suffisant pour sauvegarder notre ville et notre planète ? Ne faut-il pas repenser en profondeur notre manière d’agir, de consommer, de cultiver ? C’est ce qu’évoque le film Les Liberterres, un documentaire d’1h20 de deux cinéastes bruxellois Jean Christophe Lamy et Paul Jean Vranken.

Loin des plaintes habituelles et du désespoir liés au modèle agricole dominant et ravageur, quatre expériences novatrices offrent au contraire un champ de possibles en termes de résistance et de solidarité. Au-delà d’un constat terrifiant sur l’avenir de la planète et des archives d’une époque où la Science allait définitivement sauver le monde de la malnutrition, ces hommes et ces femmes nous parlent aussi d’éthique et de politique.

Filmé de manière neutre, sans voix off, ce très beau film pose des questions essentielles et fait découvrir des alternatives. Il passe au Vendôme jusqu’au 1er septembre. La bande de lancement est ICI.

Laisser un commentaire