Des centaines d’enfants encore sans école

L’enseignement est obligatoire, mais à Bruxelles il n’y a pas assez de places pour accueillir tous les enfants en âge d’obligation scolaire et encore moins en maternelle.

Citée par la presse, l’organisation « LOP Brussel » (plate-forme locale de concertation pour l’enseignement néerlandophone), 1.291 enfants dont les parents souhaitaient qu’ils entrent dans une classe maternelle ou primaire néerlandophone de la capitale n’ont pas pu obtenir d’inscription pour l’année 2014-2015. Guy Vanhengel et Sven Gatz s’en expliquent dans Brusselnieuws.

Un nombre indéterminé d’enfants a sans doute bifurqué vers l’enseignement francophone ou vers des écoles flamandes (hors de la région bruxelloise), mais des centaines d’autres sont forcés de rester chez eux, indique LOP Brussel lundi. Le manque le plus criant de places serait constaté en maternelle. Si le maternel n’est pas obligatoire, il est cependant essentiel pour la réussite en primaire des enfants dont les parents ne parlent pas la langue de l’école.

La situation exacte dans les écoles de la Communauté Wallonie Bruxelles n’est pas connue.

Laisser un commentaire