Archives pour la catégorie Environnement

La vie explose dans toute la ville

_____________________________________________

Les Bruxellois n’en peuvent plus. Partout, des événements et des manifestations ont vu le jour ce WE. Ils se sont souvent terminés en fêtes spontanées, avec son lot d’arrestations pour non respect des consignes. Que ce soit les « avocats du climat » de Still standing for Culture, le pop-up de Brols @ Wolf, la victoire de l‘Union Saint-Gilloise, les entraînements de boxe devant l’Atomium ou la commémoration du secteur de la nuit au Fuse, un peu partout, le peuple de Bruxelles a manifesté son engagement et son désir de se retrouver dans la joie.

Ce sont des vidéos sur les médias sociaux et des voisins craignant des contaminations qui ont alerté la police sur ces diverses manifestations sans permis. Les forces de l’ordre sont intervenues avec tact dans de nombreux endroits, pour tenter de faire respecter les règles sanitaires. Les gens n’en peuvent plus, mais à Bruxelles les chiffres Covid-19 viennent de repasser à niveau d’alerte maximal jamais atteint en 2021. Bruxelles est la Région qui affiche le ratio d’admissions à l’hôpital par 100.000 habitants le plus élevé du pays, ce qui la fait basculer dans le rouge (Le Soir avec Sciensano).

Si des injustices criantes, quant au caractère « essentiel » de certaines activités d’ordre culturel ou sportif, ne peuvent perdurer, ce n’est évidemment pas le moment de relâcher globalement les règles et de voir se pointer une troisième vague. Concilier la maîtrise de la pandémie et la soif de rencontre et de partage des Bruxellois.e.s n’est pas évident. Des concerts « test » vont se multiplier et certains experts plaident pour des expériences encadrées de réouverture rapide des salles avec ventilation et désinfection. Dans l’éditorial de Demetrio Scagliolal, il en va de la survie d’un secteur essentiel et d’un des piliers de notre civilisation… L’entraînement sportif contrôlé pourrait aussi se montrer très structurant pour les jeunes et pour les citadins en télétravail. Il va falloir une soupape à la marmite.

images extraites de diverses vidéos de ce WE



Happy Monday: passer de l’information à l’action ?

___________________________________

Le blog bruxselsfuture.com recherche et diffuse des informations brèves qui peuvent être déterminantes pour l’avenir de notre Ville-Région. Les 541 abonnés dont vous faites partie, sont souvent autant d’influenceurs et d’influenceuses, qui répercutent ces informations dans leur entourage professionnel, familial ou associatif. Nous ne serons jamais assez nombreux pour prendre soin de cette cité, qui est aussi le lieu de vie du peuple cosmopolite de Bruxsels.

Lorsque l’un d’entre vous demande de diffuser l’adresse email de l’échevine des Espaces Verts Ecolo pour inonder sa boîte aux lettres de messages d’opposition au lotissement de l’espace vert du Donderberg. Lorsque d’autres demandent de communiquer les adresses des lecteurs et des personnes qui se mobilisent pour que Bruxelles ne rate pas l’entrée dans la filière hydrogène, comme ressource d’énergie. Là, nous ne sommes plus dans l’information. Nous sommes dans une demande d’action.

Ce blog informatif est-il en mesure de se transformer en un mouvement ? Je pourrais le souhaiter, mais je ne pense pas qu’il en ait les moyens. Par contre, soutenir des groupes de lecteurs mobilisés sur des problématiques spécifiques – comme le respect de la nature ou les filières hydrogène – devrait être possible. Les mettre en contact les uns avec les autres pour qu’ils puissent agir, pourrait être une mission de ce blog, tout comme relayer les résultats de leurs entreprises.

Des lecteurs passent à l’action
– Maintien des Espaces Verts de la Ville de Bruxelles (Donderberg, Stalingrad, Cité administrative, …) écrire à l’échevine zoubida.jellab@brucity.be et à john.pitseys@ecolo.be
– Pour rejoindre le groupe « filière hydrogène »: se signaler à bruxsel@gmail.com

logo inspiré par « In Seine Saint-Denis »

Abbaye de Forest en péril ?

___________________________________________

Des millions vont être consacrés à la rénovation du site de l’abbaye de Forest, avec l’appui du Fonds européen FEDER. On ne peut que se réjouir de ce contrat de quartier qui vise la mise en valeur de ce site exceptionnel, qui sera réhabilité en un Pôle culturel, présenté ICI. Cependant, en regardant de plus près le projet ABŸ et ce qui se trouve en petits caractères au bas du document, les Amis de l’Abbaye et des riverains se montrent très inquiets. Comme les permis ne sont pas encore accordés, ils veulent une mobilisation pour empêcher ce qu’ils qualifient de massacre.

Parmi les nombreux griefs évoqués, figurent les 166 arbres qui vont être abattus (encore), le potager collectif relégué sur une ancienne décharge, l’espace de jeux des enfants déplacé, la destruction des vestiges du moulin et du ruisseau Geleysbeek à l’origine du village de Forest, la suppression de bâtiments qui ne sont pas historiques, mais utiles et en bon état et puis la construction d’une salle de spectacle de 800 places. Leur petite vidéo de moins de 5’ vous en dira bien plus.

Si vous voulez les soutenir, ils organisent une balade à la fois botanique, patrimoniale et musicale sur le site, ce samedi 13 mars à 13h, dans le cadre des opérations de Still standing for Culture. Le permis définitif n’a pas encore été accordé. Tout est encore possible … mais pas sans cette mobilisation, qui se fera dans le strict respect des règles sanitaires en extérieur.

photo extraite de la page Facebook des Amis de l’Abbaye

 

Happy Monday: l’hydrogène marque des points

__________________________________________

Je ne vous ai jamais caché mon enthousiasme pour l’hydrogène comme source d’énergie – potentiellement propre – pour le futur. L’hydrogène vert est à l’aube d’une croissance gigantesque. Un article de Business AM révèle que le Fédéral vient de demander un financement européen à hauteur de 95 millions d’euros pour soutenir le développement d’une dorsale hydrogène et CO2 via de nouveaux pipelines ou d’anciens gazoducs.

La Flandre a prévu une enveloppe de 125 millions d’euros dédiée à l’hydrogène vert (obtenu à partir d’énergies renouvelables) et bleu (à partir de combustibles fossiles impliquant la capture du CO2 émis). La Wallonie vise une enveloppe de 160 millions. Au total, 89 projets rentrés à l’Europe par la Belgique. La sélection s’annonce délicate.

Et Bruxelles me direz-vous ? Eh bien ! elle semble s’être abstenue de proposer des projets en matière d’hydrogène dans son plan de relance… Cela, c’est évidemment le contraire d’une happy news. Un billet avait déjà été publié ICI sur ce sujet. Toyota ne cache plus ses ambitions européennes. Sans l’installation d’un réseau de stations d’hydrogène à travers la Région, le choix des Bruxellois se portera nécessairement sur la voiture électrique, avec les gros investissements nécessaires pour équiper nos rues de câbles de cuivre et de bornes de rechargement, pour des véhicules aux lourdes batteries au recyclage problématique.

la voiture à hydrogène en quelques chiffres par euro assurance

Happy Monday: les Bruxellois se démènent

_________________________________________

Aujourd’hui, trois bonnes raisons de se réjouir de l’implication de nos concitoyens.

Bois de la Cambre. Armés de grands sacs, de pinces et de gants, certains se sont levés tôt ce dimanche pour mettre de l’ordre et nettoyer le bois, après la fiesta improvisée de mercredi dernier. Hommes, femmes et enfants s’étaient donné rendez-vous via les réseaux sociaux pour “ne pas se laisser impressionner par une minorité polluante”. BX1 consacre un petit reportage à cette promenade pas comme les autres.

Site Donderberg. Un lecteur du blog, très choqué par le projet de construction sur le site naturel du Donderberg, a pris contact avec la presse et a déjà obtenu un article dans La Capitale. Un texte qui reprend les griefs des riverains et leur étonnement devant la soumission d’Ecolo. L’article rappelle aussi qu’il n’est pas trop tard pour signer la pétition. On attend encore la fixation d’une date pour la Commission de concertation, à laquelle plusieurs d’entre nous ont demandé à être entendus.

Succès du vélo. Le baromètre de la mobilité révèle qu’en 2020 un travailleur sur trois s’est rendu au travail à vélo, parfois en combinaison avec un autre moyen de transport. 14,6% ont enfourché leur vélo chaque fois qu’ils devaient se rendre au travail, comme le précise cet article de BX1. L’utilisation du vélo a ainsi augmenté de 9,1% par rapport à 2019. Les vélos électriques, la réalisation d’infrastructures cyclistes et la crise sanitaire expliquent sans doute cet heureux regain de popularité. La « voiture de société » reste cependant encore le mode de déplacement favori des Belges, mais bientôt du changement est en vue, on en reparlera.

image extraite du reportage Bois de la Cambre de BX1