Happy Monday: un poumon vert à Anderlecht

_______________________________________

Neerpede vous connaissez ? C’est un site naturel, encore quelque peu dispersé, qui occupe près de 40 hectares dans la partie ouest d’Anderlecht. Le panorama est exceptionnel et la grande butte offre une vue sur la ville et sur les vestiges du Pajottenland, si merveilleusement dépeint par Breughel. Région et commune ont finalisé un carnet de route, en vue de créer progressivement un véritable poumon vert, qui préserve la biodiversité du site tout en permettant aux visiteurs de profiter d’un cadre idyllique et d’un vaste ilot de fraîcheur à deux pas de la ville. Un projet dont la Région est fière et qui est particulièrement bienvenu dans un secteur qui manque cruellement d’espaces verts accessibles à la population.

Stratégiquement situé, cet espace naturel bénéficie aussi de l’existence de vents dominants qui iront ensuite rafraîchir Bruxelles. Le programme s’étendra sur plusieurs années et prévoit l’assainissement du chapelet d’étangs, la gestion écologique des espaces verts, la création de réserves naturelles et d’une zone d’agroécologie autour de la ferme du Chaudron. Le ruisseau Neerpedebeek (La Pede), sera reconnecté avec les étangs et dès 2023, l’étang du Mayfair deviendra zone de baignade en site naturel définitive, après avoir été testée avec succès au cours de cet été. Le Soir abonnés en dit plus ICI.

Le budget total se chiffre à quelques 36 millions d’euros et tout l’argent nécessaire n’est pas encore récolté. La Région discute avec Beliris (l’accord de coopération fédéral/Région) et le Feder (le Fonds européen de développement régional). Mais ce site naturel ne s’arrête pas aux limites de la Région bruxelloise, un Plan directeur interrégional fructueux a pu se développer pour Neerpede – Vlezenbeek – Sint Anna-Pede, entre Bruxelles Environnement (IBGE) et la Vlaamse Landmaatschappij (VLM).

2 réflexions sur « Happy Monday: un poumon vert à Anderlecht »

  1. Van Aster

    C’est cela que vous appelez Neerpede, vous n’y connaissez rien, c’est bien plus grand que ce petit morceau de territoire!!! et cela existe à l’état sauvage et agricole avec des chemins encaissés depuis des siècles!!!

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh

      Merci beaucoup pour ce commentaire. Pour Neerpede, comme pour les autres billets de ce blog, je m’efforce toujours de recouper mes informations auprès de plusieurs sources et j’apprécie toujours d’être contredit ou complété par des abonné.e.s qui disposent d’un vécu plus proche du sujet évoqué. Neerpede est le terme souvent utilisé par la Région, la commune ou la presse pour désigner cet ancien hameau décrit par Wikipedia. Composé de plusieurs lieux-dits et de multiples anciens chemins creux, l’objectif du plan n’est-il pas de sauvegarder et de relier tout cela, voire même d’aller au-delà de la frontière régionale ? Merci de me corriger.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Neerpede

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.