L’avion mis au pas par le covidus ?

________________________________________

Les Bruxellois survolés, de jour comme de nuit, vont-ils pouvoir retrouver leur santé physique et mentale grâce à un redoutable virus ?

« Moins d’avions et des prix de billets plus élevé : le COVID-19 va ébranler l’aérien. On ne voyagera plus en avion comme avant » c’est Raphaël Meulders qui l’affirme dans La Libre. Il répond aussi à ces deux questions: « Le train, la voiture ou le bus vont-ils supplanter l’avion sur les courtes distances ? »  « Est-ce la fin de l’heure de gloire pour les compagnies aériennes ? ». Le journaliste s’en explique ICI et encore LA. Il est aussi question du remplacement de l’avion sur les courtes distances par le train. Une résolution du PS vise à soutenir financièrement les trains de nuit en Europe, grâce à la taxation du kérosène des avions. Le MR, la N-VA et le Vlaams Belang on voté contre, comme vous le verrez ICI.

Austrian Airlines va recevoir une aide d’Etat conditionnée à des mesures sociales et environnementales. Plus aucun billet d’avion sous les 40 €. « Cette mesure fait de nous des pionniers en Europe” affirme la ministre autrichienne de l’Environnement, l’écologiste Leonore Gewessler. C’est l’un des points clés du plan de sauvetage de la compagnie. Le but ? Lutter contre le dumping “social et environnemental” des compagnies low cost.

On le voit, le développement incontrôlé de l’aéroport urbain de Zaventem et le soutien demandé à l’Etat pour sauver Brussels Airlines ne vont plus de soi aujourd’hui. L’Etat belge serait mal inspiré de ne pas y mettre des conditions. Tout récemment, face à un Arnaud Feist – patron de Brussels Airport Company – qui déclare ICI « À part le PTB, je ne vois pas qui voudrait nationaliser l’aéroport », sept professeurs d’université rétorquent dans une carte blanche « Nationaliser Brussels Airlines est le seul choix d’avenir ».

4 réflexions au sujet de « L’avion mis au pas par le covidus ? »

  1. potteve

    Oui, il est clairement temps d’investir plus dans le ferroviaire et moins dans les aéroports et que les prix favorisent le train par rapport à l’avion. Je me suis déjà rendue à Berlin et à Leipzig en train (trains ICE, 1 seule correspondance à chaque fois) et ça n’a pas pris beaucoup plus de temps que d’y aller en avion, si on tient compte des temps d’attente dans les aéroports et des navettes entre les aéroports et les centres-villes. Mais, parfois, c’est nettement plus compliqué. Mes deux filles aînées ont terminé leurs études au Danemark et travaillent et vivent maintenant à Copenhague et n’ont pas l’intention de revenir vivre en Belgique. Je les vois deux fois par an en été et en hiver (soit elles viennent ici, soit je vais là-bas). La distance à vol d’oiseau n’est que de 766 km à vol d’oiseau et de 920 km en voiture. J’ai d’abord essayé d’y aller en train, mais j’ai fini par renoncer, parce que c’est extrêmement long et qu’il y a vraiment beaucoup de correspondances, tandis que l’avion c’est 1h1/2 seulement (soit dit en passant: l’aéroport de Kastrup/Copenhague est bien mieux placé, en bord de mer, que celui de Bruxelles-Zaventem). Le creusement et la construction d’un tunnel routier-ferroviaire de 19 km de long (Fehmarn Belt Fixed Link/Femern Bælt-forbindelsen) sous la Baltique entre l’Allemagne du Nord (entre Kiel et Lübeck) et le Danemark (île de Lolland au sud de Copenhague) vient de commencer cette année et devrait se terminer entre… 2024 et 2029. Il est aussi prévu d’établir sous peu une liaison ferroviaire de nuit en train-couchettes entre Bruxelles et Malmö (Suède), qui se trouve juste en face de Copenhague et y est relié par le superbe pont routier-ferroviaire de l’Øresund. J’ai déjà fait le trajet Bruxelles-Francfort-Vienne en train couchettes, c’est top!

    J'aime

    Répondre
  2. Francois Carton

    J’espère, oh oui j’espère que la raison et le simple bon sens seront plus puissants que les forces nocives du « business as usual »…
    Je suis assez vieux que pour avoir vécu la taxation des revenus des grandes fortunes à plus de 75%, les trains de nuit (c’était tellement agréable de s’endormir en Belgique bercé par le bruit des boggies et de s’éveiller dans le sud de la France), l’avion rare et cher, l’administration qui répondait au téléphone et l’impression générale de ne pas à avoir à lutter pour tout, tout le temps … mais le néolibéralisme frénétique et à la vue courte est passé par là, l’économie a cessé d’être mise au service de l’homme avec pour résultat final le délitement de nos sociétés, de nos institutions et de notre environnement.
    Ca va péter.

    J'aime

    Répondre
  3. LM

    Il est temps de revenir à un monde plus sain. Moins d’avions au-dessus Bruxelles ! Plus de trains en Europe ! On en revient aux trains de nuit ! Le Covid19, à la fois un mal mais aussi un bien. Tout le monde ne l’a pas encore compris… LM

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.