Bruxelles ferait-elle la leçon à la Flandre ?

___________________________________________

Les Flamands sont de moins en moins satisfaits des services de De Lijn, selon un sondage qui donne 62% de voyageurs satisfaits contre 71% il y a deux ans.  C’est De Tijd qui l’écrit et Daardaar qui traduit ICI en français un article assez dur pour la compagnie régionale flamande. « Il serait donc faux de penser que la Flandre est nécessairement meilleure dans ce qu’elle fait elle-même, à savoir organiser les transports en commun. Le degré de satisfaction des usagers de la STIB est supérieur à celui recueilli par De Lijn et ne diminue pas ».

La STIB annonce effectivement un indice de satisfaction 7,1 sur 10, comme en 2016. Avec 417,5 millions de voyages réalisés en 2018, ce ne sont pas moins de 16,6 millions de voyages supplémentaires (+4%). Avec 72 % de Bruxellois qui déclarent avoir utilisé les transports publics au cours des 12 derniers mois, le transport public a dépassé la voiture.  84% des sondés estiment que la mobilité, avec la STIB, est restée stable ou s’est améliorée.

Un bon bulletin donc pour la STIB, qui ne doit pas nous empêcher de pointer ses manquements au niveau des fréquences, de trop nombreuses correspondances, d’abri bus manquants ou inconfortables, d’escalators en panne et puis une signalétique incohérente dont la station de métro Midi est le meilleur exemple avec la station Simonis qui s’appelle aussi Elisabeth …

2 réflexions au sujet de « Bruxelles ferait-elle la leçon à la Flandre ? »

  1. Naty

    Vgl u niet appelen met peren? De lijn heeft een enquete laten uitvoeren en meet tevredenheid op de diensten in grondgebied Vlaanderen. Dat is stedelijk en platteland. Door de lint bebouwing en het afschaffen van frequentie en lijnen in landelijk gebieden, is er een heel laag gebruik aan openbaar verboer in Vlaanderen.

    Brussel is een stad en kan zich dus ook alleen vgl met steden als Antwerpen, Gent, Luik, Mons enz Indien de lijn zijn cijfers deelt over mensen die in de steden wonen, dan kunnen jullie een vgl analyse voeren

    Mvg

    Yours truly Natalia Aerts Lopez

    >

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh Auteur de l’article

      Dank u voor uw pertinente opmerkingen die het verschil tussen de situatie in stedelijke en landelijke gebieden benadrukken. Het standpunt dat op het internet is gepost, evenals de titel, is dat van de krant De Tijd, waarvan we de inhoud aan de burgers van Brussel wilden onthullen. Het is ook een gelegenheid om de inspanningen van de MIVB te erkennen om een geloofwaardig alternatief te bieden voor de personenwagen.
      Mvg
      Yvan Vandenbergh

      Merci pour vos judicieuses remarques qui mettent en évidence la différence entre la situation en zones urbaines et rurales. Le point de vue mis en ligne, ainsi que le titre est celui du journal De Tijd dont nous tenions à révéler le contenu aux citoyens bruxellois. L’occasion aussi de saluer les efforts faits par la STIB pour proposer une alternative crédible à la voiture individuelle.

      Répondre

Répondre à Naty Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.