Il n’y aura pas de loi climat

__________________________________

« Tout ça, ce n’était que des mots : il n’y aura pas de loi climat » c’est ainsi que débute l’édito de Béatrice Delvaux dans Le Soir. « Ils allaient la signer, elle était une urgence, on devait donner un signal fort aux jeunes soudain descendus dans la rue chaque jeudi, brossant l’école pour le climat. On les avait compris et on allait désormais agir en conséquence ».

Et de poursuivre. Ce qui gêne, ce sont les arguments utilisés, surtout celui de l’ouverture de la boîte de Pandore. C’est très petit comme excuse : se cacher derrière la crainte d’une révision d’une Constitution qu’on a si peu souvent hésité à triturer en tous sens pour remplir des objectifs bien moins louables. C’est aussi très faux et donc hypocrite : on a déjà modifié des articles sans toucher à l’édifice « sacré ».

Ce qui gêne, c’est la promesse faite hier au Parlement par les partis du « niet » de trouver d’autres moyens pour arriver au même résultat. Parle-t-on de ces accords de coopération entre fédéral et Régions qui ne se concluent jamais ou alors au prix de palabres sans fin et de complexités qui les rendent impraticables ?

Faut-il rappeler les raisons qui ont poussé des experts à élaborer cette fameuse loi ? Il s’agissait de forcer via la Constitution « toutes les entités belges à coopérer à une politique climatique efficace et à fixer les objectifs et les modalités « . Anuna De Wever, la pionnière néerlandophone des marches pour le climat en Belgique, estime que c’est une insulte à l’égard des jeunes.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.