Dé-radicalisé ? Vous avez dit dé-radicaliser ?

____________________________________

Dé-radicalisé ? A la question posée par RTL » Avez-vous changé ? « ,  Jean-Louis Denis – sorti de prison en homme libre après 5 ans de détention en section  » Deradex «  de haute sécurité pour avoir recruté des combattants pour la Syrie – réaffirme ICI ses convictions religieuses et rétorque directement:  » Vous avez l’impression que j’ai changé ? ». « La torture psychologique ne fait que les renforcer (les détenus radicalisés) dans leurs convictions ». Pour lui c’est clair : « Islam n’est pas compatible avec la démocratie ». Son avocat en dit plus ICI. Et à Londerzeel on a peur de le voir arriver.

Itinera a demandé un rapport sur notre programme de dé-radicalistion à une sociologue criminologue de l’Université de Rotterdam. Elle flingue nos mécanismes de prévention et de détection du radicalisme. « Il n’y a aucune manière de prévoir ou d’anticiper le fait qu’un individu devienne ou non à terroriste. Ni en investissant dans la dé-radicalisationr. » sermonne Marion Van San.  Malgré son ton de donneur de leçon, son rapport fait un inventaire intéressant des manquements. Il l’est nettement moins pour ce qui est des recommandations, si ce n’est l’usage de la pédagogie. Un journal luxembourgeois confirme cet échec de notre dé-radicalisation.

Dé-radicaliser ? À part la lobotomie ou un lavage de cerveau à la Orange Mécanique, il semble aussi illusoire  » de faire de Jean-Louis Denis un laïque, que de faire d’un laïque un musulman radical ». Nos prisons sont en charge d’une mission impossible  et  » demeurent souvent des oubliettes où les prêcheurs de haine embrigadent en toute facilité «  parmi les 450 détenus considérés « radicalisés ». Est-il possible dé-radicaliser un vegan ? un catholique intégriste ? ou un membre d’une autre secte ?  » Plus vous leur direz qu’ils sont dans l’erreur, plus ils penseront que c’est vous qui êtes dans l’erreur « . Donc, mission impossible pour les prisons ? L’ Observatoire International des Prisons belge s’intéresse à cette problématique du confinement, la section française confirme que la prison est la pire des solutions pour déradicaliser. Un regard sur d’autres pratiques en Europe fournirait-il une lueur d’espoir ?

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.