Tous trilingues

______________________________________

 » Tous trilingues «  c’’est ce que souhaitent les promoteurs du Plan Marnix pour Bruxelles. Et même quadrilingues, pour ceux et celles qui n’ont ni le français, ni le néerlandais, ni l’anglais pour langue maternelle. Bert Kruismans, bien connu des deux côtés de la frontière linguistique en parle ICI  avec humour et réalisme. Etre plurilingue constitue évidemment un précieux sésame professionnel et relationnel dans une métropole internationale comme Bruxelles

Pas évident cependant lorsque l’on constate que notre Région manque de professeurs de néerlandais et que les Communautés ne sont toujours pas arrivées à échanger leurs enseignants pour disposer de vrais native speakers qui dominent la langue et la culture. Quant aux classes en immersion, leur nombre est toujours (très) réduit à Bruxelles.

Le Plan Marnix organise  une rencontre pour faire le point  sur ce qui a été fait, sur ce qui peut et doit encore être fait, sur les obstacles rencontrés et sur les objectifs pour l’avenir.  On y entendra Guy VANHENGEL, Marie-Martine SCHYNS, Brigitte GROUWELS, Hilde Crevits et Rudi VERVOORT qui seront interpellés par Mathias DECLERCQ (Bruzz), Véronique LAMQUIN (Le Soir) et Grégor CHAPELLE (Actiris).

Cela se passera place Royale 2, dans la Salle des Guichets, le jeudi 22 février de 17h30 à 19h. C’est gratuit, mais inscription obligatoire ICI.

3 réflexions au sujet de « Tous trilingues »

  1. Brigitte Vermaelen

    Si déjà tous les jeunes francophones d’origine modeste arrivaient à maîtriser le français, ce serait formidable et ce n’est malheureusement pas le cas, alors que ce devrait être la norme. Objectivement, le néerlandais est une langue régionale vu le nombre de locuteurs, alors que le français et bien davantage l’anglais sont des langues internationales. Que d’efforts, que de temps pour apprendre un néerlandais que vous ne parlez pas en-dehors d’une partie de la Belgique et des Pays-Bas… Et encore, s’y ajoutent le problème des dialectes flamands et des accents qui obligent la télévision flamande à sous-titrer les micros-trottoirs. Cet investissement est-il raisonnable et rentable par rapport à d’autres connaissances à acquérir ?
    Et que fait-on avec le grand nombre de travailleurs étrangers venus en Belgique à l’âge adulte ? Beaucoup d’entre eux baragouinent difficilement un français basique, et j’en connais pas mal qui se cantonnent hélas au polonais ou au portugais par exemple, ce qui les « ghettoïse », et ils devraient parler quatre langues ? Combien de millions sur la table pour y arriver ? Ceci dit, arriver à faire de Theo Francken un vrai bilingue NL-FR demeure un défi en chantier…

    Répondre
  2. Marc NOTREDAME (@MarcNOTREDAME)

    Rappelez-vous Laurette Onkelinx en 1996: « Tous les élèves seront bilingues au sortir du secondaire en 2001 » https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_laurette-onkelinx-en-1996-tous-les-eleves-seront-bilingues-au-sortir-du-secondaire-en-2001?id=9707813&utm_source=rtbfinfo&utm_campaign=social_share&utm_medium=twitter_share via @rtbfinfo
    Alors, de grâce ne chargeons pas la barque avec des ambitions irréalistes et donc irréalisables! Faire de (presque) tous les Bruxellois des citoyens bilingues sera déjà une gageure, qu’on se le dise! Quant à l’anglais, il serait déjà formidable si les élèves de la communauté française à Bruxelles pouvaient atteindre un jour un niveau moyen comparable à celui des élèves flamands – je parle ici des élèves flamands de Flandre, car déjà même les élèves des écoles néerlandophones de la région bruxelloise ont un niveau moins élevé que leurs collègues de la région flamande! Et disons le clairement: il y a (ou il y avait ?) un niveau relativement bon – par rapport aux pays du continent européen – mais pas pour dire à proprement parler d’un niveau excellent permettant de conclure à un bilinguisme néerlandais – anglais en Flandre, outre le fait que (la plupart des) les flamands sont notoirement plus modestes et humbles par rapport à leur voisins du nord!

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.