La fin du travail ?

Selon Express, une étude réalisée auprès de 1400 experts technologues et futurologues par le très sérieux Pew Research Center révèle que 30 % d’entre eux sont plutôt pessimistes, estimant que les progrès techniques vont créer un chômage de masse qui ne pourra jamais être résorbé. Mais la majorité estime que les bénéfices de cette révolution de la robotisation et de l’intelligence artificielle dépasseront les coûts, même très élevés.

Ils pensent que globalement, la société devrait s’enrichir, mais aussi qu’elle pourrait être confrontée à un certain nombre de problèmes de nature sociale provenant du temps excessif qui sera consacré aux loisirs, et de l’inégalité croissante des revenus.

Une très grande partie des postes seront tenus par des robots, et en conséquence, très peu d’humains auront un emploi. Il ne sera donc plus judicieux de former la plupart des gens à exercer une profession. Les programmes de formation devraient donc plutôt s’articuler sur les connaissances pratiques pour améliorer l’existence.

En conclusion, le véritable enjeu de ce type de société sera le partage des richesses dans un monde où la plupart des gens deviendront professionnellement inactifs.

Laisser un commentaire