Les partis ont-ils encore la légitimité pour réformer la gouvernance ?

_________________________________

C’est Christophe De Beukelaer – le nouveau président des Jeunes CDH et échevin de Woluwe-Saint-Pierre – qui pose la question.  » On a perdu le citoyen. Le scandale des rémunérations au sein de l’intercommunale Publifin a suscité un profond dégoût chez les jeunes de tous les partis. On n’était pas conscients qu’il pouvait y avoir de telles pratiques. Pas à ce point-là ! Y compris dans mon parti. »

« On a atteint un point de non-retour. La remise en cause du système ne s’arrêtera plus. La confiance avec les citoyens ne sera pas retissée à coups de mesurettes. On ne peut plus mettre un couvercle sur la marmite. Il faut un changement de paradigme ».

Christophe De Beukelaer le détaille en trois points dans La Libre. En voici les titres.

  • Création d’une convention nationale de citoyens tirés au sort
  • Un nombre limité de mandats successifs
  • Des appels à candidature pour occuper les mandats publics

Après les Jeunes socialistes, voilà les Jeunes humanistes qui secouent le cocotier et ébranlent les certitudes des anciens qui n’ont rien vu venir. La démocratie respire.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.