Un espace d’injection de drogues ?

screen-shot-2016-09-21-at-23-52-32Peter Detailleur 

En Suisse, toutes les grandes villes disposent d’un espace d’accueil et d’injection pour les usagers de drogues dures. Lausanne aura été la dernière à s’équiper. Genève livre de très intéressantes conclusions dans son bilan.

A Bruxelles, faute d’espace d’accueil, c’est la station de métro Bourse qui en tient lieu, au plus grand dam des voyageurs et de la STIB. Il faudra offrir rapidement une meilleure alternative avant de pouvoir contraindre les usagers de quitter le lieu pour un endroit plus adapté et plus  hygiénique.

Bruzz s’est livré à un reportage photo assez poignant à la station Bourse et révèle qu’à Bruxelles on en est toujours à des discussions, tandis que nos voisins d’Allemagne, de Suisse et des Pays-Bas ont agi et publié des bilans plutôt positifs. La création d’espaces d’accueil et d’injection relève des Régions, mais il faudrait modifier la loi fédérale de 1921, alors que des partis comme la N-VA et le CD&V n’y sont pas favorables. A Bruxelles il y a cependant urgence pour les usagers de drogues comme pour les usagers du métro qui hésitent à descendre à la station Bourse qui mène à la Grand-Place.

Laisser un commentaire