Archives pour la catégorie Sécurité

Honte à l’Europe

____________________________________

Des milliers de réfugiés de guerre sont contraints de quitter la Syrie sous le poids des bombes de Vladimir Poutine et des troupes de Bashar al-Assad. Ils abandonnent tout et se sauvent vers la frontière turque. En contradiction avec l’accord signé avec l’Union Européenne, des dizaines de milliers d’entre eux ont été reconduits aux frontières grecque et bulgare par les autorités d’Ankara, suite à un bras de fer entre la Turquie et l’Europe.

Comme Ankara réclame le soutien de l’UE et de l’Otan dans ce conflit avec la Syrie et la Russie, c’est pour mettre la pression sur les Occidentaux que les autorités utilisent des réfugiés syriens, complètement instrumentalisés par la politique turque. Les îles grecques, qui accueillent déjà un grand nombre de réfugiés, n’en veulent plus et vont jusqu’à les renvoyer dénudés vers la Turquie, comme le relate un article de la RTBF avec des images insoutenables.

L’Union Européenne soutient son « bouclier grec » que ses dirigeants ont survolé de loin en hélicoptère, comme le relate ce reportage de La Libre, transmis par Françoise Tulkens qui s’indigne. «Cette photo est la honte de l’Europe et ses autorités suprêmes. On ne fait rien, mais on survole pour  « voir » tout en restant bien loin  des personnes, des réfugiés. Un affront. En plus se dire que Charles Michel pilote la politique européenne sur les migrants, alors qu’il avait dans son gouvernement Théo Francken est tout simplement scandaleux. Je suis indignée et révoltée ».
Il n’y a d’autre solution que de se répartir équitablement les réfugiés de guerre entre pays européens, qui ne peuvent échapper à leur devoir d’accueil.

 

L’arrivée des migrants climatiques

_______________________________________

Après les réfugiés de guerre, les persécutés et les migrants économiques, voilà qu’arrivent les premiers migrants climatiques européens. Après l’Asie, l’Amérique latine, l’Afrique et l’Australie, ce sont des Européens qui sont contraints de quitter leur terre natale pour cause de changement climatique et ce ne devrait être qu’un début pour ces nouveaux sans abris inattendus et non reconnus. Le statut de réfugié demande de démontrer la persécution fondée sur la race, la religion, la nationalité, les opinions politiques ou l’appartenance à un groupe social particulier. « Mais vous ne pouvez pas démontrer ce genre de persécution liée au changement climatique« , déclare Mme Ionesco de l’OIM. Les réfugiés climatiques sont les oubliés du doit.

Euronews consacre un article impressionnant à ce phénomène et une série documentaire exclusive filmée dans 6 pays européens. Lorsque des catastrophes détruisent tout ce que vous possédez, vous risquez de vous retrouver migrant climatique et contraint de quitter votre foyer. Ces Européens exilés climatiques: une réalité jusqu’à maintenant largement ignorée par les médias. « Les mouvements de population dus aux catastrophes naturelles sont un phénomène mondial, même dans les pays à haut revenu comme ceux d’Europe« .

C’est lorsque des épisodes comme des inondations ou des incendies se répètent dans les mêmes zones qu’ils poussent les gens à se relocaliser ailleurs, s’ils en ont la possibilité. Près de 700 000 personnes déplacées en Europe au cours de la dernière décennie. « Nos projections climatiques montrent que les événements que nous classons aujourd’hui comme extrêmes deviendront plus fréquents à l’avenir… ils deviendront la nouvelle norme« , prévient Gianmaria Sannino, responsable du laboratoire de modélisation du climat à l’Agence nationale italienne pour les nouvelles technologies, l’énergie et le développement économique durable (ENEA).

Happy Monday: un Conseil de la Nuit

_____________________________________________

Bruxelles n’aura pas de « Bourgmestre de la nuit » mais bien un « Conseil de la nuit ». La Région vient de créer cette structure, relayée par la RTBF. Elle a pour objet de favoriser le développement d’activités nocturnes, mais aussi de les pacifier. Pourquoi pas des piscines, des salles de sport, des bibliothèques et des musées ouverts en nocturne ? Pourquoi pas des écoles ouvertes le soir pour accueillir des activités citoyennes après le boulot ? La vie ne s’arrête pas à 18h.

Cette bonne nouvelle pourrait cependant en cacher une moins bonne: ce Conseil de la Nuit est essentiellement composé d’organisateurs d’activités nocturnes et sera présidé par VisitBrussels. C’est dire si l’accent est mis sur l’événementiel et sur le tourisme. Sans représentants de la société civile et des habitants, ne risque-t-on pas de mettre l’habitabilité de la ville en question sous la pression des lobbies de l’alcool et de la musique ?

Des associations et des habitants ont l’intention de demander d’être associés à ce Conseil de la Nuit. Certains estiment que des fondamentaux doivent être réunis avant tout développement de la vie nocturne: choix des implantations, isolation acoustique des locaux, respect de l’arrêté régional « Son amplifié », police nocturne équipée de sonomètres, …

>>> L’association 24h Brussels organise un forum « Mind the night », au Beursschouwburg le 20 février à 18h30.

Last minute: Julian Assange place de la Monnaie

__________________________________

Un second billet exceptionnel pour relayer l’information urgente transmise par un lecteur du blog. Julien Assange sera debout sur une chaise place de la Monnaie aux côtés de Snowden et Manning, tous trois immortalisés par le sculpteur Davide Dormino qui a déjà présenté son projet Anything to say ? et ses sculptures, notamment à Berlin, Paris et Genève.

L’inauguration se tient ce mercredi à 13:30, en présence de nombreux intervenants dont notamment le père de Julian Assange et son avocate. Le programme complet de l’événement est ICI. Avant cela, à 11h, Carta Academica remettra un « Academic honoris causa » à  Julian Assange, Sarah Harisson, Chelsea Manning et Edward Snowden au palais des Académies, la séance est publique.

Place de la Monnaie, rebaptisée pour l’occasion place Julian Assange, une chaise vide se trouvera à côté des trois statues. Chacun pourra monter sur la chaise, le temps d’une intervention pour la liberté de la presse. Anything to say ? Oserez-vous ?

 

 

Julian Assange: mise au point

________________________________________

« Le 19 novembre 2019, le parquet suédois a annoncé classer sans suite l’enquête pour viol, faute d’avoir réuni les « preuves requises pour une condamnation » alors que les faits seront prescrits le 17 août 2020. Il a été arrêté à Londres ce jeudi. Dans la foulée, les Etats-Unis ont réclamé son extradition. Il y est inculpé pour piratage informatique et risque cinq ans de prison maximum» (Le Monde). La demande d’extradition n’a donc pu être basée sur «une agression sexuelle présumée et jamais clarifiée» comme annoncé par erreur dans mon billet du 21 janvier 2020 sur base d’une information erronée.

Il faut que je remercie les lecteurs du blog pour leur vigilance et pour leurs salutaires réactions. Plus particulièrement Vincent Périlleux, qui nous a alerté et a sollicité l’avis de Marc Molitor – ex journaliste RTBF. Il a été suivi par une mise au point de Pascale Vielle – professeure de droit à l’UCLouvain.

Si vous désirez disposer d’une vue d’ensemble de la situation intolérable vécue par le “père” des lanceurs d’alerte, vous pouvez utilement consulter le site Belgium 4 Assange. Ce qui compte aujourd’hui, c’est de se préoccuper et de se mobiliser en faveur de la santé physique et mentale de celui qui paie cher d’avoir révélé la vérité.

Une lectrice nous envoie ces quelques phrases d’une chanson de Guy Béart de 1992: La vérité

Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
D’abord on le tue
Puis on s’habitue
On lui coupe la langue on le dit fou à lier
Après sans problèmes
Parle le deuxième
Le premier qui dit la vérité
Il doit être exécuté.