Une alternative aux SUV.

On n’a jamais vendu autant de SUV par chez nous, même si la plupart de ces véhicules n’ont jamais quitté l’asphalte et n’ont de Sport Utility Vehicle que le nom. Les voitures électriques vont donc aussi vouloir répondre à cette demande. Avec le poids des batteries, la Q8 e-tron d’Audi pèse 2 585 kg à vide ! Volvo, BMW et Mercedes sont encore plus lourdes. Bientôt 3 tonnes pour transporter une personne de 80kg. L’industrie automobile ferait-elle fausse route ?

Le temps des légères 2 CV et 4 L est lointain et rien n’a réellement remplacé ces voitures mythiques. Toutefois, en ville, une série de  « minicars électriques »  commencent à faire leur apparition, surtout en Asie. Chez nous, Citroën a déjà lancé son AMI, un quadricycle qui roule à 45 km/h et dispose d’une autonomie de 70 km. Il est en vente à la FNAC et est accessible dès 16 ans avec un permis AM, comme une moto … mais avec un toit.

Un véhicule urbain à 7.290 € disponible pour une population qui ne se déplace qu’en ville, quotidiennement ou occasionnellement. Quand ce type de véhicule sera-t-il aussi disponible en partage – chez Cambio par exemple ? L’antidote du SUV a déjà fait des émules avec la sœur jumelle d’Ami, la Rocks-e produite par Opel.

 

2 réflexions sur « Une alternative aux SUV. »

  1. Philippe De Smedt

    01.10.2023
    A l’heure où les mauvaises nouvelles l’emportent sur les bonnes, ravi de partager l’excellente nouvelle suivante:

    Ozone Layer Recovery

    Earth’s ozone layer is expected to return to 1980 levels in the next few decades, according to a United Nations report released yesterday. The once-every-four-years assessment confirms the collaborative efforts of one of the world’s most successful treaties, the Montreal Protocol of 1987, which saw 198 countries agree to ban the use of ozone-depleting substances.

    In the 1980s, scientists discovered diminishing levels of UV-blocking ozone in the stratosphere, particularly in the Earth’s polar regions. Researchers noted chlorofluorocarbons—used widely in fire suppression, refrigerators, and aerosol sprays—broke down into ozone-depleting bromine and chlorine in the stratosphere, contributing to a decline in the ozone layer. Concerns over the damage a thinner ozone layer would have on Earth’s ecosystems led to the rapid adoption of bans on ozone-depleting substances. See the global reduction in harmful chemicals here.

    The report claimed average global ozone levels will reach pre-1980 levels in 2040, while the Antarctic region will do so by 2066

    Répondre
    1. Verstraeten Robert

      Le nouveau SUV Skoda Karoq Sportline 2,0 TDI (2023 – Euro 6) émet jusqu’à 161g/km de CO2. Il est autorisé en Région Bruxelloise.
      La berline Ford Focus Econetic 1600TDI (2012 – Euro 4) émet 109g/km de C02. Il est interdit en Région Bruxelloise depuis janvier 2022.
      Le législateur ferait-il fausse route ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.