Missions urgentes.

« Pin Pon » imite le bruit de la sirène des pompiers. Un message qui invite à leur céder rapidement le passage. Il y a longtemps déjà, que police et ambulances sont passées à d’autres sirènes à tons multiples, de plus en plus agressives et puissantes, plutôt qu’aux seuls gyrophares bleus. En ville, les sirènes constituent une source de nuisances sonores redoutables pour certains riverains, troisième après le bruit du trafic routier et celui du trafic aérien. 

Les sirènes ne peuvent cependant être actionnées qu’en cas de mission urgente … mais le code de la route ne définit pas ce qu’est une mission urgente. Lorsque des vies sont en danger, nul ne conteste l’usage des sirènes, mais pour escorter un fourgon bancaire ou un détenu en route vers le palais de justice, le gyrophare ne devrait-il pas suffire ? Sous la pression du collectif Stop Sirènes, la Région a préparé un projet d’arrêté qui devrait mettre un peu d’ordre en la matière.

Par contre, une lectrice nous signale que le tram, qui est dans l’impossibilité de freiner très rapidement, dispose d’un joyeux carillon, mais que son bref klaxon d’urgence de 91,5 à 93,5 dB(A) selon la STIB, n’est peut-être pas assez puissant pour être bien perçu dans la circulation. L’arrêté de la Région règlera-t-il aussi cela ?

1 réflexion sur « Missions urgentes. »

  1. Paul Vanham

    90 dB, c’est le bruit d’un petit avion de ligne au décollage; c’est déjà beaucoup de trop. On n’évitera pas tous les accidents. Un accident mortel est survenu il y a +/- un an devant chez nous : la victime avait un casque, écoutait de la musique, n’a pas regardé sur le côté avant de traverser à vélo, cachée jusqu’au dernier mètre par un tram à l’arrêt. Augmenter le volume sonore des sirènes et klaxon n’y changera rien, si ce n’est augmenter les nuisances… On ne résout pas tout avec du bruit.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.