Rafraîchir la ville

Dans son édition de ce jeudi 25 mai, la RTBF relate sa journée spéciale « Sécheresse 2022 ». Elle s’intéresse aussi aux villes qui ont surchauffé ces dernières semaines. Il est intéressant de constater des différences notables entre différents quartiers de Bruxelles. Comparaison la nuit entre un quartier du centre-ville et un autre de Watermael-Boitsfort: à minuit il faisait 26°C en centre-ville et 19°C à Watermael-Boitsfort !

« Ceci s’explique en grande partie par l’aménagement urbain. Les arbres représentent un paramètre primordial pour rafraîchir l’espace, étant donné qu’ils puisent l’eau dans le sol puis la rejettent lorsqu’il fait chaud. À l’inverse, le béton, les briques ou encore le bitume sont des matériaux qui, sous l’effet du rayonnement du soleil, vont fortement s’échauffer et accumuler de la chaleur le jour et  la rejeter de la nuit ».

Pour limiter l’impact, une étude a été lancée à Bruxelles il y a six mois. L’objectif à terme: apporter des aménagements réalistes à la ville. Cela passe par plus d’arbres, plus d’eau mais également le placement de peintures claires et réfléchissantes en toiture pour certains établissements.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.