Bruxelles climatiquement neutre

Depuis le 28 avril, Bruxelles a été retenue  par la Commission européenne avec Anvers, La Louvière et Louvain, parmi les 100 villes sélectionnées sur 377 candidats, pour tendre vers la neutralité climatique d’ici 2030. Ces villes pionnières seront invités à élaborer des « contrats ville climat », prévoyant un plan global de neutralité climatique dans tous les secteurs, tels que l’énergie, les bâtiments, la gestion des déchets et les transports.

Ces villes bénéficieront de subventions et d’assistance de l’Europe dans le cadre de Horizon Europe pour réaliser leur programme. Un budget de 360 millions d’euros est disponible pour la période 2022/23. La Commission invitera les villes à élaborer des contrats de ville climatique spécifiques. Frans Timmermans, responsable du pacte vert, déclare « avoir hâte de découvrir les solutions que les villes vont élaborer pour conduire leurs administrés et leurs entreprises vers un avenir plus vert».

Pour sa part, Margrethe Vestager désire « mettre un terme à notre dépendance à l’égard des combustibles fossiles et procurer à nos citoyens des bénéfices tels qu’un air plus propre et une réduction de leurs factures énergétiques. Nous pouvons soutenir leur ambition grâce au budget de l’UE consacré à la recherche et à l’innovation ». Nous attendons de voir les projets  qui seront présentés par Bruxelles et particulièrement pour les factures énergétiques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.