14° dans votre salon

Ce serait le prix à payer pour cesser d’alimenter la machine de guerre mise en route par Vladimir Poutine. Une grande partie de l’énergie que nous consommons remplit les caisses de la Russie même si, côté gaz, la Belgique s’approvisionne principalement en Norvège, qui ne peut produire plus. Réduire notre consommation d’énergie reste sans doute le meilleur moyen d’entrer en résistance et de limiter notre dépendance à la Russie, aux pays du Golf ou au gaz de schiste des USA.

Réduire cette consommation, sans diminuer notre confort, est possible par l’isolation de notre logement et celle des bâtiments publics – souvent véritables passoires énergétiques – de la toiture aux châssis en passant par du simple vitrage. A Bruxelles, le bâti serait responsable de plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre et de 70% de la consommation énergétique. Le futur de Bruxelles passera donc nécessairement par une stratégie d’isolation, bonne pour notre indépendance, pour notre portefeuille et pour la planète que nous occupons.

Rentables à long terme, ces travaux nécessitent souvent des investissements considérables, pas à la portée de tous. C’est pourquoi la Région a élaboré un projet d’assistance qui a accouché du plan de rénovation Rénolution. Il propose un accompagnement sur mesure, pour soutenir propriétaires et locataires dans leurs projets d’isolation, sans trop de bureaucratie. Les interventions financières varient en fonction des revenus des ménages. Les primes peuvent aller jusqu’à 50% des travaux. Tout débute par une analyse des performances énergétiques de votre logement et l’attribution d’un certificat PEB.

2 réflexions sur « 14° dans votre salon »

  1. brigittevermaelen

    D’accord pour l’isolation, mais que fait-on avec les maisons anciennes qui ont une valeur patrimoniale (Art Nouveau, Art Déco etc.) et qui participent au charme de Bruxelles ?

    On remplace les beaux vitraux et les magnifiques « petits bois » des fenêtres de Paul Hankar ou Dewin (par ex.) par des châssis standard qui dénaturent le bâtiment ?
    On emballe les façades ouvragées avec une surcouche isolante extérieure qui supprime l’aspect artistique des dites façades ? La petite taille de certaines maisons ne permet pas toujours une isolation interne (cas vécu).

    La Région ne semble pas prendre en compte ce paramètre dans son projet, faut-il dès lors choisir entre le patrimoine et l’isolation ?

    Et si l’autorité publique commençait par isoler ses propres bâtiments ?

    Et si elle interdisait les terrasses chauffées et les portes des magasins qui s’ouvrent automatiquement pour rien lorsque l’on passe devant elles ?

    Et si elle promouvait aussi une politique volontariste de lutte contre le gaspillage alimentaire qui coûte cher sur un plan énergétique pour produire les aliments, les acheminer, le plus souvent en camion, puis les reprendre en camions-poubelles quand ils sont jetés et les détruire ?

    Cela ne manquerait-il pas d’une vision globale ? La Région n’a que trop tendance à rejeter la responsabilité de nombreux problèmes sur les particuliers, ce qui n’exonèrent pas ceux-ci de leurs responsabilités, mais ne serait-ce pas intéressant d’élargir son champ de vision et donc sa stratégie énergétique ?

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh Auteur de l’article

      Bien sûr la Région, mais aussi la Régie des Bâtiments et les Communautés, négligent trop souvent l’isolation de leurs bâtiments publics et de leurs écoles. Leur tâche est immense et urgente. Vous faites bien de le souligner.
      Pour ce qui est du patrimoine bruxellois, il n’est pas toujours nécessaire de choisir entre isolation et conservation. La pose d’un simple survitrage procure déjà une certaine isolation sans porter atteinte à l’aspect extérieur. Plus couteux, mais extrêmement efficace: le double châssis procure en outre une excellente isolation phonique. L’isolation des murs peut s’effectuer par l’intérieur, lorsque c’est possible. Les inspecteurs PEB peuvent être de bon conseil ainsi que les conseillers https://homegrade.brussels/nos-conseils/primes/

      Répondre

Répondre à brigittevermaelen Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.