Les pubs carburants fossiles

On ne peut empêcher personne de partir en solo à Paris à bord de l’oasis de confort offert par sa douce Mercedes Classe C  ou de faire un city trip à Rome pour 20€ avec Ryanair, mais doit-on permettre de nous y inciter en nous vantant le calme et la volupté de la nouvelle BMW ? Doit-on autoriser la radio publique à nous vanter les mérites d’un coucher de soleil magique à Barcelone ? à nous proposer un chauffage au mazout ? En pleine conférence climat, est-il cohérent d’être invités à réduire l’usage de carburants fossiles tout en étant entourés de pubs  qui nous invitent à en consommer davantage ?

Vous aurez aperçu ces affichages sauvages qui ont commencé à fleurir à Liège, mais qui sont aujourd’hui aussi présents à Bruxelles. C’est une initiative d’activistes qui se développe à l’échelle européenne, avec l’appui d’un vingtaine d’organisations non gouvernementales « Ban fossil fuel ads » (supprimez les publicités sur les combustibles fossiles). Amsterdam vient déjà d’interdire la pub pour les voitures à essence et diesel dans son métro.

Une initiative citoyenne vient également d’être lancée pour demander à la Commission européenne d’interdire la publicité et les parrainages des entreprises actives sur le marché des combustibles fossiles. Un tel acte législatif relève de la compétence de l’UE, car il consiste à réglementer le marché intérieur pour renforcer la protection des consommateurs, de la santé publique et de l’environnement. Une initiative qui vise à obtenir 1 million de signatures et qui peut être signée ICI.  

photo de l’activiste Karl Andreasson

2 réflexions sur « Les pubs carburants fossiles »

  1. Missistrano

    Bonjour Ivan
    Il me semble que tu deviens un vrai puritain
    Il faudrait tout le temps plus de mesures incitatives ou coercitives
    Je partage ton soucis global mais refuse de prôner de plus en plus de mesures répressives
    Je t’ai connu plus conscient du rythme des changements sociaux
    Bien à toi
    Sabine Missistrano

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh Auteur de l’article

      Oh la la ! et moi qui me voyais toujours plutôt comme un partisan de l’hédonisme et non du puritanisme. Cela n’apparaît donc pas vraiment dans ce billet. Ne peut-on cependant jouir davantage d’un voyage en train de nuit que d’un vol low cost ? Une voiture partagée de Cambio n’apporte-t-elle pas autant de satisfaction qu’une voiture personnelle qu’il faut entretenir et qui est immobile 90% du temps ? Ceci dit, merci pour cette interpellation, parce qu’il ne saurait être question de culpabiliser les personnes qui ont encore de la peine à traduire dans leur vie quotidienne les exigences d’un monde vivable à laisser en héritage à une génération montante qui aimerait que l’on passe du rêve à l’action.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.