Exclus de la société ?

Ce n’est pas tous les jours que la N.VA est mise en évidence sur ce blog, mais lorsque la députée flamande Annabel Tavernier déclare que le faible taux de vaccination à Bruxelles est en lien avec l’absence de parcours d’intégration obligatoire, ne s’impose-t-il pas de la citer ? A Anvers, qui se trouve face aux mêmes défis métropolitains et face à une même population multiculturelle, l’intégration des nouveaux arrivants est obligatoire depuis 2004. Le taux de vaccination y est de près de 80 %, alors qu’à Bruxelles on en est à 63%. L’écart entre les deux villes est considérable. L’exclusion sociale, que le Covid SafeTicket va encore renforcer, en sera le prix.

L’article – traduit ICI – que Bruzz lui consacre va plus loin. Bart Somers – ministre du Vivre ensemble, chargé de l’intégration civique en Flandre – y déclare que l’inburgering obligatoire à Bruxelles pourrait aider à l’intégration. « En Flandre, nous faisons des efforts particuliers pour favoriser l’apprentissage du néerlandais et de l’orientation sociale. Chaque nouvel arrivant se voit aussi attribuer un « buddy » personnel, qui peut lui fournir les ficelles de notre société et avec qui il peut pratiquer sa langue. Une politique d’intégration forte offre un tremplin pour mieux participer à notre société. »

C’est n’est que depuis 2017 qu’une ordonnance rend le parcours d’intégration obligatoire à Bruxelles pour les nouveaux arrivants. Il faudra encore attendre 2022 pour que le ministre Maron la mette (enfin) en application. Ce sera trop tard pour les personnes installées à Bruxelles de longue date et ne sera pas applicable aux nombreux primo arrivants originaires des pays de l’Union européenne, notamment des Balkans. Dommage et irréparable. Bien conçu et avec l’attribution d’un buddy, ce parcours obligatoire n’est ni une punition, ni une assimilation, mais peut être un tremplin pour comprendre la société bruxelloise et s’y sentir à l’aise.

Photo by Leon on Unsplash

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.