Happy Monday: nous attirons des talents

Depuis la nuit des temps, c’est le rayonnement des grandes villes qui a attiré et révélé les talents. Artistes, musiciens, créateurs, entrepreneurs, chercheurs, y ont afflué, se sont fait connaître et y ont développé arts et techniques. Babylone, Athènes, Rome, Venise, Kyoto, Salzbourg, Vienne, Bruges, … ont eût leur heure de gloire. Aujourd’hui, selon les statistiques du Global Talent Competitiveness: Washington, Copenhague, Oslo, Vienne, Zurich …, figurent dans le top 10 du Talent Champion commonalities, avant New York, Paris et Séoul. Bruxelles figure à la 18è place sur 100, avant Tokyo, Amsterdam et Los Angeles. Une autre étude, assez différente et davantage centrée sur l’innovation, ne manque pas d’intérêt, même si Bruxelles n’y figure pas dans le top 20.

Selon les recherches de la banque numérique Aion, Bruxelles serait la meilleure ville belge pour les entrepreneur.e.s en herbe, pour les personnes qui ont le projet de créer une entreprise. « Elle le doit au nombre incroyablement élevé de start-ups existantes et aux nombreux espaces de bureaux flexibles disponibles, mais aussi à une présence importante de talents. Ce n’est pas une surprise pour une ville aussi diversifiée, internationale et entrepreneuriale », affirment-ils dans un article de Bruzz, traduit pour vous en pdf en bas de page.

Pour établir les résultats de cette étude, un indice pondéré a été établi sur la base de deux types de statistiques: celles directement liées aux affaires et celles liées à la qualité de vie dans la ville et ses environs. On y retrouve le nombre d’emplois disponibles, le pourcentage de jeunes pousses déjà établies, le nombre d’établissements d’enseignement supérieur et la disponibilité de bureaux d’accueil pour les entreprises. Attirer et maintenir des talents, cela se mérite tous les jours …

Laisser un commentaire