Bientôt 22 communes ?

———————————

Cela fait 100 ans que la commune agricole de Haren a été annexée par la ville de Bruxelles, avec laquelle elle ne partage guère de caractéristiques. Si on considère que le pouvoir communal est un pouvoir de proximité, il ne faut pas trop s’étonner de voir des habitants contester cette tutelle, que certains n’hésitent pas à considérer comme une colonisation.

Bruzz relate des réactions d’habitants qui considèrent que la Ville laisse installer chez eux tout ce qu’elle ne veut pas chez elle, comme des dépôts de bus, une méga prison, un déversement incessant de béton … Cette terre – jadis nourricière- n’est plus qu’une terre stérile, envahie par le bruit des routes, des trains et des avions. D’aucuns pensent que les attentes des habitants de la commune seraient mieux prises en compte si elle disposait de ses propres élus. ICI certains n’en pensent pas moins à Laeken et Neder.

Cette revendication peut sembler légitime et remet sur le tapis la question des frontières communales héritées de l’histoire. Aula Magna avait suggéré un nouveau découpage des territoires communaux plus logique pour une bonne gestion des matières qui demandent une grande proximité. Koekelberg et Saint-Josse trop petites, Schaerbeek et Ixelles trop grandes, Pentagone et Laeken des communes à part entière … Ces modifications sont du pouvoir de la Région, gageons que les municipalistes qui siègent au parlement bruxellois ne manqueront pas de s’opposer à cette réforme, qui pourrait cependant assurer une gestion plus démocratique de Bruxelles.

2 réflexions au sujet de « Bientôt 22 communes ? »

  1. Francois Carton

    Oui, il y a surnombre d’entités administratives et politiques; oui, c’est bien commode pour reclasser les politiques plus ou moins sur le flan; oui, les municipaux (mais aussi beaucoup d’autres) vont faire de l’obstruction à toute simplification. Mais pourquoi cette usine à gaz nationale qui nous entraîne vers l’abîme ? la faute à qui ? à quoi ? A plus de cinquante années de forces centripètes imposées par une et seule Région principalement : la Flandre et ses 50-60% de nationalistes plus ou moins acharnés.
    Je trouve assez ahurissant qu’une seule Région si faiblement majoritaire aie réussi à détruire tout un pays. Je trouve effrayant qu’une si forte minorité se laisse à ce point coloniser au point de trouver normal de ne plus être prise naturellement en considération (halte au troc !).
    Et pourtant, la richesse culturelle belge brille plus souvent qu’à son tour et elle est due à cette mixité duale … et plus encore (qui entend parler de la Suisse hors l’art de récolter des fonds plus ou moins douteux?). Nous sommes nombreux à tenir à cette belgitude. Mais de moins en moins dans le contexte institutionnel actuel.
    A l’heure actuelle, une Belgique à quatre, simplifiée, pacifiée, coopérative semble être la seule solution. Mais devinez qui déjà veut dénaturer le « 4 » en « 2+2 » ? Eh oui.
    Je suis de plus en plus persuadé que tant que la très forte minorité de ce pays n’aura pas repris conscience de son poids et accepté le risque de re-cadrer la très faible majorité flamande, la Belgique fera toujours un peu plus de la même chose et n’arrivera à rien.

    J'aime

    Répondre
  2. Bernard Gentil

    Je comprends les revendications des occupants.

    Toutefois, on a déjà créé une 10ième province (le Brabant wallon), et on crée encore des unités administratives. Tout cela permet aussi de caser les copains sur le dos du contribuable.

    Aux USA, dans certaines universités, on montre la Belgique comme un modèle de surnombres d’entités administratives et politiques

    Exemple : neuf ministres de la santé en Belgique.

    On se croirait le 1er avril

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.