Sauver un espace vert en péril

___________________________________________

La ville de Bruxelles a lancé son Plan Canopée en vue développer et protéger le patrimoine arboré public. L’échevine des Espaces verts, Zoubida Jellab (Ecolo), veut rendre la ville plus résiliente et plus agréable à vivre. Elle précise que la question de l’arbre en ville, ou plus largement celle de la nature, constitue un axe désormais central dans les politiques urbaines. Elle veut rédiger une « Charte de l’Arbre » et même créer un poste de « Boommeester ». On ne peut évidemment que s’en réjouir. Cependant, à ce jour, tout ce que l’on constate c’est davantage d’arbres abattus que d’arbres plantés. Nous avons déjà signalé ICI les 128 platanes abattus avenue de Stalingrad et les 397 de la cité administrative.

Voilà que les habitants de Laeken nous signalent le projet de lotissement d’un site naturel remarquable. Ancienne pépinière du Domaine royal, on y retrouve toujours des fruitiers anciens et des arbres remarquables. A 10 minutes de la place Bockstael et à proximité du merveilleux Jardin du Fleuriste, se trouve le Mont Donderberg. Un poumon vert de 2,6 hectares qui n’a jamais connu de constructions. A l’état sauvage depuis plus de 50 ans, la faune et la nature y ont pleinement leurs droits. Les photos rassemblées sur le site établi par les riverains vous en diront plus sur son caractère exceptionnel et sur la beauté des chemins vicinaux qui seront éradiqués.

Certes, la Ville et la Région manquent de logements et se sont engagées à en construire. Bourgmestre et échevins ont développé leurs arguments dans la presse, mais les riverains rétorquent point par point. Ils sont résolument positifs et présentent d’autres solutions que celles du promoteur. Rien n’est perdu, puisqu’une Commission de Concertation doit se réunir en mars. Vous pouvez encore agir de deux manières: en signant cette pétition et en marquant votre opposition par mail à urb.commissionconcertation@brucity.be au plus tard ce jeudi 25 février. Un mail contre le projet HOP4 : PU-H13892020 et un contre la suppression des chemins vicinaux : SPEC-H212020).

4 réflexions sur « Sauver un espace vert en péril »

  1. Yvan Vandenbergh

    Patricia Mouvet a posté ce commentaire et appelle à réagir immédiatement.

    Je suis particulièrement scandalisée par ce projet d’une nouvelle destruction d’un espace vert de la Capitale! Si les habitants de Laeken sont les seuls à signer leur pétition ils n’auront aucune chance de s’exprimer pour faire annuler ce projet de construction d’un lotissement dans un espace vert merveilleux préservé jusqu’à aujourd’hui! Battons-nous pour que les prochaines générations puissent encore s’émerveiller devant une si belle nature au cœur de la capitale ! Même si ce site ne vous dit rien, que vous habitez ailleurs, que vous êtes très occupés aujourd’hui, aidons les riverains à se faire entendre! Patricia

    Répondre
  2. Arielle

    Encore et toujours « bruxellisation » !!!! Notre ville est soumise depuis longtemps à un grand n’importe quoi urbanistique, dans l’intérêt de certains promoteurs et au détriment de l’habitant !

    Répondre
  3. BERNARD GENTIL

    Ce serait tout de même invraisemblable que cet espace vert soit abîmé….

    ________________________________

    Répondre
  4. didier boulaert

    un espace vert remarquable
    une volonté incompréhensible de le détruire . et cest incomprehensible de la part d’écolo ville de bruxelles. il faut sauver ce poumon vert a côté du jardin aux fleurs. Le nord de bruxelles est de plus en plus bétonné. stop réagissons

    Répondre

Répondre à Arielle Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.