Echapper à la Covid-19

___________________________________

Les pressions se font de plus en plus fortes sur le politique, pour la réouverture des magasins non essentiels et pour une « permission de minuit à Noël », malgré le risque de perdre les premiers bénéfices engrangés par les mesures actuelles. Les médias vous en parlent tous les jours et en milieu de journée, ils vont vous annoncer ce que le Comité de concertation aura décidé pour votre fin d’année. On sait ce que la Région wallonne va proposer, mais on se sait encore rien de ce que Rudi Vervoort va défendre au nom des Bruxellois.

Le vaccin – ou plutôt les vaccins – sont présentés comme nos sauveurs et les compagnies pharmaceutiques ont pris le risque de les mettre en fabrication, sans attendre de faire l’objet de parution dans des revues scientifiques relues par des pairs et sans avoir obtenu l’autorisation de mise sur le marché de l’Europe ou de l’U.S. Food and Drug Administration. N’est-il pas étonnant que tout soit misé sur l’espoir d’un vaccin efficace, pourtant conditionné par une impressionnante série de « si »  et dont l’effectivité reste à démontrer, selon le professeur australien Nicholas Wood ? Et rien – ou si peu – sur la recherche d’un traitement. Pourtant, après 30 ans, toujours pas de vaccin contre le VIH, ni d’ailleurs contre l’Hépatite C, mais par contre, des traitement très efficaces.

Faute de traitement pour nous protéger, outre les gestes barrières, il nous reste notre système immunitaire. Celui qui est inné et celui qui est acquis. On n’en parle sans doute pas assez, alors que de nombreux spécialistes recommandent de renforcer notre immunité. La  Vitamine D (en doses journalières ou hebdomadaires) pour compenser une faible exposition au soleil. La Vitamine C naturelle et en complément alimentaire (plus efficace, mais plus cher en formule liposomale) et le Zinc comme oligo élément quotidien (Zincotab par exemple). Et puis l’huile essentielle pure de Ravintsara (Pranarôm par exemple) à utiliser sans modération, en application sur les poignets, en inhalation ou en diffusion. Je vous fais grâce des nombreuses études disponibles, mais je m’en voudrais de ne pas vous avoir parlé de ces mesures préventives disponibles.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.