Payer pour rouler

_______________________________________

Taxe d’immatriculation, taxe de circulation, péage, taxe kilométrique, vignette… les moyens ne manquent pas pour contraindre l’automobiliste à contribuer aux frais qu’il occasionne à la collectivité. Mais sont-ils justes et équitables ? C’est l’usage de la voiture qui doit être taxé et non sa possession. C’est le journal économique L’Echo qui publie cet écrit et qui  poursuit: la Région de Bruxelles a décidé de remplacer les taxes actuelles par une taxation intelligente, variable en fonction de certains critères (kilomètres parcourus, heure, type de véhicule). Ce principe est juste et nécessaire. Il est juste car il fonctionne selon le schéma du « pollueur payeur ». Rouler en gros SUV rue de la Loi à 9h n’a pas le même impact que circuler dans une petite voiture électrique dans un quartier décentralisé en pleine nuit.

Pour garantir cette équité, le projet doit être souple et bien proportionné. Les mesures sur la table vont dans ce sens puisque, par exemple, la taxation est nulle le week-end ou après 19 heures. Il ne faut pas davantage de taxes mais des taxes mieux réparties et plus efficaces. Pour changer des comportements, rien de tel que de frapper au portefeuille. Réduire la congestion du trafic, diminuer notre empreinte carbone et améliorer la qualité de l’air en ville. C’est bon pour la santé, pour l’environnement mais aussi pour l’économie: une mobilité performante renforce l’attractivité d’une région alors que des embouteillages coûtent des milliards à notre économie.

Bruxelles doit toutefois éviter de construire un mur fiscal à ses frontières, qui en ferait un repoussoir pour les entreprises. Le projet bruxellois doit s’inscrire dans une refonte plus globale de la fiscalité automobile en Belgique. Il faut notamment éviter des effets néfastes pour les navetteurs. Cela fait des années qu’un accord de coopération entre Régions se fait attendre. L’heure ne peut plus être à l’immobilisme. La Flandre et la Wallonie doivent embrayer. Bruxelles les a-t-elle consultées avant de décider ? Nous reviendrons sur leurs vives réactions.

> Bruxelles, Capitale de l’innovation climatique une expérience de 24h qui commence ce soir

 

3 réflexions au sujet de « Payer pour rouler »

  1. Patrick Frenay

    Bonjour
    Je suis au regret de contredire cette mesure prétendûment ‘vertueuse’, qui fera en fait le lit à la fois de l’industrie automobile et de son usage. Il est en effet démontré que cela augmentera (encore) le parc automobile (où ces véhicules vont-ils être garés, 95% de leur ‘vie’?) ; et surtout, quand vous avez une voiture devant votre porte, que faites-vous? : vous l’utilisez pardi, même si elle coûte plus cher
    Il est largement démontré que les coûts, directs et indirects, de la voiture sont très faibles, spécialement, en ville, et davantage encore aux heures de pointe, justifiant une hausse forte de la fiscalité
    Il faut augmenter le coût de la voiture, y compris électrique, de manière toutefois variable en fonction du ‘quotient familial’ (combinaison de la composition du ménage et de ses revenus; en clair, au moins vous gagnez et que vous avez une famille nombreuse, au moins vous paierez), non seulement à son usage mais ses coûts fixes
    Et je suis partisan de faire payer autant les ‘navetteurs’ que les Bruxellois

    J'aime

    Répondre
  2. BERNARD GENTIL

    Le gouvernement bruxellois concertera-t-il tous les acteurs du secteurs, ou bien, comme souvent, agira-t-il avant de concerter, pour rétropédaler ensuite ?

    ________________________________

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.