Happy Monday: vers un autre tourisme

__________________________________________

Septembre 2020. La place Saint-Marc est méconnaissable. Les piétons restent à plusieurs mètres les uns des autres, les souvenirs en plastique ont été remplacés par des masques en tissu et les canaux sont étrangement propres. Les touristes sont partis. L’économie vénitienne s’effondre. L’absence des touristes est devenue aussi choquante que leur omniprésence (Carlo Ratti chercheur au MIT). A Bruxelles, la situation n’est guère différente rue de l’Etuve, aux canaux près.

Pas vraiment un Happy Monday me direz-vous. La crise sanitaire a cependant constitué une opportunité exceptionnelle pour réfléchir à propos du tourisme de masse, de son industrie, du marketing touristique, des city trips et des compagnies low cost au kérosène détaxé. Le chercheur du MIT estime que cette crise devrait nous permettre d’envisager de nouveaux types de mobilité internationale: des « voyages raisonnés » où l’on passe plus de temps au même endroit, plutôt que de courir d’une ville à l’autre. Une manière de contribuer à la modération des excès d’une industrie touristique, particulièrement peu durable et trop souvent humainement stérile. Une « tourismophobie » vécue par les populations locales impactées par un surtourisme ressenti.

La fin du tourisme de masse ne devrait cependant pas rimer avec le retour d’un tourisme élitaire réservé aux privilégiés. Nous voyagerons sans doute moins loin et moins souvent, mais nous pourrons prendre le temps de nous imprégner des lieux découverts et des personnes rencontrées. Bruxelles ne se limite pas à la Grand-Place et à Manneken Pis. Les villes pourraient compter sur l’arrivée de ces « voyageurs raisonnés » que Carlo Rutti décrit avec beaucoup plus de précisions ICI. Il les estime susceptibles de contribuer davantage de civilité, une manière de faire émerger un monde dans lequel les voyageurs s’ancrent davantage dans les lieux par lesquels ils passent. Pouvez-vous vous reconnaître dans ces portraits de voyageurs du futur ? Déjà prêts à passer du tourisme effréné au tourisme raisonné ?

(1) Directeur du centre de recherche au Senseable City Lab (MIT)

2 réflexions au sujet de « Happy Monday: vers un autre tourisme »

  1. LM

    Tourisme de masse… méga-croisières… méga-concerts debout… tous les soirs dans les bars… tous les weekend dans les boites de nuit… tous les mois un mini-trip en avion… toutes les vacances scolaires une semaine de vacances au soleil en avion… etceteri etcetera… STOP ! N’y a-t-il que ça comme loisirs ? Ne pourrions-nous pas revenir à des activités plus enrichissantes pour notre esprit et notre corps et que l’on déguste lentement ? Oui, je suis d’accord avec vous… il va falloir inventer une autre façon de s’occuper de nos temps libres. LM.

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.