Des arbres peuvent sauver des vies

____________________________________

Traversant la place Fontainas, je vois une dame âgée qui vide une petite bouteille d’eau sur les racines d’un arbre à peine planté et déjà roux« Vous avez vu  dans quel état sont ces arbres ? Cela me fait mal au cœur. Ce sont des êtres vivants, c’est bien plus que de la verdure. On reste en contact avec la vie et les saisons. »  Ces mots simples et justes ont raisonné longuement dans ma tête. Pas besoin d’être botaniste pour évaluer la situation et regretter le manque de soins. En ville, les arbres ne sont pas seulement décoratifs, ils accroissent le bien-être des citadins, ils réduisent le niveau de stress, luttent contre l’effet îlot de chaleur, réduisent la température et la pollution de l’air, procurent de l’ombre, … Plusieurs travaux universitaires ont démontré, qu’accroître la couverture arborée d’une ville a des bénéfices quantifiables en termes de santé mentale et physique, comme le chiffre la Revue Médicale Suisse.

Philadelphie, a entamé un plan ambitieux pour augmenter la couverture arborée de la ville. Il se terminera en 2025. Des chercheurs estiment en conclusion que 403 décès prématurés – dont 244 dans des zones de statut socio-économique inférieur – pourraient être évités chaque année à Philadelphie, si la ville parvenait à atteindre son objectif d’augmentation du couvert végétal pour arriver à 30% dans chaque quartier. Ce n’est pas évident, surtout dans les quartiers défavorisés, qui le sont aussi sur ce plan. Ces politiques d’écologie urbaine se justifient à la fois pour la promotion de la santé de la population et pour la réduction du coût des soins de santé.

Bruxelles est une des capitales les plus vertes d’Europe – notamment grâce à la forêt de Soignes et au bois de la Cambre. Une étude (déjà ancienne) de l’IBGE révèle que 53% du territoire de la Ville-Région est recouvert de surfaces vertes, notamment grâce à ses grands intérieurs d’ilots, souvent menacés. Bruxelles se classe donc bien … sauf que la couverture verte y est très inégale: dans le pentagone elle ne couvre que 9,6%  du territoire, dans les communes de la 2ème couronne on est à 29,3% et  la 3ème couronne est couverte à 71,3% ! comme le montre la carte de l’IBGE.

Les arbres améliorent la qualité … et la quantité de vie  (photo Shutterstock)

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.