Bruxelles face à l’hydrogène

____________________________________

Ce n’est pas la première fois que je vous vante les mérites de l’hydrogène, comme énergie alternative, plutôt que la filière électrique avec ses lourdes et polluantes batteries, ses indispensables prises d’alimentation à répartir à travers toute la ville et  ses longs temps de charge. Le Journal de l’Environnement français consacre un article détaillé à cette filière, dont l’Allemagne a fait son cheval de bataille pour accélérer la transition climatique. Berlin vient d’allouer 9 milliards d’euros pour financer la stratégie nationale de l’hydrogène, soit 90 fois plus que le plan français de Nicolas Hulot de 2018 !

Pour Berlin, il ne s’agit pas de développer quelques stations-services et une poignée de démonstrateurs, mais de contribuer à la décarbonation de l’économie de la première puissance économique européenne. En 10 ans, l’Allemagne espère produire 14 TWh d’énergie (c’est énorme) à partir d’hydrogène décarboné. Cela mobilisera l’éolien et le solaire (qui produisent désormais 46% du courant allemand) mais aussi des centrales thermiques à flammes, dont il faudra capter et séquestrer (ou réutiliser) le CO2.

La question mérite d’être posée à Bruxelles, qui devrait aussi songer à s’équiper pour le futur. Alors, des bornes électriques plein la ville ou des stations de remplissage rapide d’hydrogène, dont Colruyt à ouvert la voie ? Il faut choisir et il est temps d’annoncer la couleur, avant que les Bruxellois.e.s  – non acquis à la STIB ou au vélo – se décident à remplacer leur voiture diesel ou à essence.

2 réflexions au sujet de « Bruxelles face à l’hydrogène »

  1. LM

    Il faudra vraiment que les producteurs et les consommateurs soient suffisamment bien informés pour comprendre les enjeux énergétiques. Au fait, il faut savoir que l’hydrogène est une énergie non renouvelable car, actuellement il est produit à partir de méthane(substance non renouvelable) et à partir de l’électrolyse de l’eau(électricité non renouvelable actuellement). On croit avoir trouvé la solution avec l’hydrogène ? Et bien non ! Les seules énergies renouvelables, rappelons-le sont le vent (éolien) et l’eau (hydraulique). LM

    J'aime

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh Auteur de l’article

      Soyons clairs: c’est grâce à une pile à combustible – tout comme la batterie pour l’électricité – que l’hydrogène va pouvoir alimenter un moteur … et ne rejeter que de l’eau. Ce n’est donc une énergie propre et durable que si l’hydrogène utilisé est fabriqué à partir d’électricité produite par l’éolien, le photovoltaïque ou tout autre procédé durable. Voir ici https://www.youtube.com/watch?v=AFZZoMc8PjU

      J'aime

      Répondre

Répondre à LM Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.