L’architecture verte s’impose

______________________________________________

Façades végétalisées à Bruxelles, Milan ou Stockholm, abeilles sur les toits, forêts urbaines à Barcelone, Ljubljana, Toronto… la nature prend-elle sa revanche sur la ville ? Elle s’impose en tout cas en précieuse alliée pour lutter contre le réchauffement climatique et la pollution de l’air. Elle pourrait éviter que nos villes ne deviennent des étuves en été. Il ne s’agit pas seulement de planter des arbres, il s’agit aussi de restaurer la biodiversité et de créer des couloirs verts.

La nécessité de repenser urbanisme et architecture avec une certaine frugalité heureuse s’impose peu à peu, pour laisser plus de place à la nature. A Bruxelles cependant, les projets qui vont voir le jour prochainement ont été conçus il y a 10 ans et ne tiennent pas compte de ce véritable changement de paradigme. Ne faudrait-il pas impérativement revoir ces plans ? Voyez les places minérales du piétonnier, les plans pour la Cité des Médias ou ceux de Josaphat ou de la rue de la Loi.

Le Monde a consacré une série de reportages à la place de la nature en ville. Voici deux articles suggérant que le paysage urbain s’intègre pleinement dans les processus écologiques et dans le retour à la biodiversité. Ils rendent une multiplicité de services: stockage du carbone, baisse de la température, purification de l’air, régulation de l’eau, santé humaine physique et mentale, loisirs… Les corridors écologiques permettent aux espèces de se déplacer entre ces habitats, et entre ville et campagne. L’idée étant de faire venir des espèces locales jusque dans la ville. A Bruxelles, le renard, l’écureuil, la belette et le hérisson pointent déjà le nez.

Couloir vert angle rue Maréchal Joffre / rue du Dr Barety en fin d’année 2019 – Ville de Nice

Située à proximité du port industriel de Beyrouth, cette tour de logements en terre, « Stone Garden », a été conçue par l’architecte Lina Ghotmeh. Sa façade a été entièrement « labourée » par des mains d’artisans et deviendra un vrai jardin vertical. Ses fenêtres, avec leurs tailles différentes, font entrer la lumière et la verdure. © Lina Ghotmeh — Architecture

 

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.