Implanter du logement social, mais où ?

__________________________________________

Se loger est un besoin primaire et devrait être un droit.
Une étude de Brussels Studies a fait le point sur le logement à Bruxelles, produit un diagnostic, des enjeux et des cartes ICI. C’est parce que le montant des salaires les plus bas et des indemnités de remplacement ne permettent pas à de nombreuses familles d’accéder à un logement privé, qu’il est toujours indispensable que les communes et la Région construisent et entretiennent d’urgence des logements sociaux abordables et de qualité.

La Région de Bruxelles disposait en 2016 de 36.117 logement sociaux, alors qu’il y a près de 40. 000 familles bruxelloises inscrites et éligibles pour un logement social.  Nicolas Bernard fait une analyse de la situation ICI.  Alors oui, il faut construire du logement social. Vite et bien. Particulièrement dans les communes qui n’en disposent pas ou peu. C’est essentiel pour assurer une mixité sociale et éviter les ghettos, qui se répercutent jusque dans la population des écoles.

A Molenbeek, à Anderlecht ou dans le Pentagone, faut-il encore construire un seul logement social ? On y trouve déjà une concentration bien trop forte. C’est une remarque des habitants eux- mêmes et un obstacle au retour des classes moyennes en ville, pour assurer une meilleure mixité. N’en déplaise à ceux qui n’y voient que « gentrification ». Par contre, il est urgent d’y rénover le parc existant – 10% du parc est inhabitable selon la RTBF – et d’en diminuer les consommations, dont les charges peuvent parfois excéder le montant du loyer, faute d’isolation.

2 réflexions au sujet de « Implanter du logement social, mais où ? »

  1. Francois Carton

    Pour beaucoup de « petits » pensionnés, seul un revenu immobilier supplémentaire permet de ne pas plonger sous le seuil de pauvreté…

    J'aime

    Répondre
  2. Jean-Marc Sparenberg

    Ne serait-il pas urgent aussi de remplacer le système archaïque du précompte immobilier, qui a même été épinglé par l’Europe, par une taxation plus juste, du genre
    – pas de taxation sur l’habitation principale (pour soutenir le droit au logement)
    – une taxation des revenus immobiliers sur base des loyers réels, et avec un taux d’imposition nettement supérieur à celui sur le travail.
    Pour le moment, les placements immobiliers sont incroyablement rentables, ce qui met une pression importante sur le marché et augmente considérablement le prix des logements…

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.