Happy Monday: 179 rues cyclistes

______________________________________

Dès le mois de novembre, tout le centre de la ville de Malines se transformera en une seule zone cycliste. Quelque 179 rues du centre – soit 30 kilomètres de voiries publiques – deviendront ainsi cyclables. Ce sont les vélos qui y détermineront la vitesse de circulation. Ils pourront emprunter toute la largeur de la voie et le trafic motorisé ne pourra pas les dépasser.

« Il est très intéressant de donner aux cyclistes l’espace nécessaire dans la ville, afin de tenter un nombre accru de citoyens à utiliser le vélo pour leurs déplacements. Cela permet aussi de ne pas devoir créer des pistes cyclables dans toute la ville » Patrick Princen (Groen) échevin des Travaux.

Une  » zone cyclable  » est composée d’un réseau de pistes cyclables continu. Les cyclistes utilisent toute la largeur des rues. La vitesse maximale y est de 30 km/heure pour l’ensemble des utilisateurs. Il est défendu d’y dépasser les cyclistes. Les véhicules motorisés doivent donc rouler derrière les vélos. Les vélos peuvent dépasser les voitures à gauche.
Une expérience à suivre de près par Bruxelles ?

info et photo vrtNEWS ICI

Une réflexion au sujet de « Happy Monday: 179 rues cyclistes »

  1. potteve

    Je rentre tout juste de Münster (Allemagne), où ma plus jeune fille va étudier 5 mois en Erasmus et où je suis restée quelques jours pour visiter (plutôt que de faire bêtement un aller-retour), et j’ai pu y constater ce que que j’ai observé dans beaucoup d’autres villes allemandes (récemment Leipzig) et danoises (Copenhague, Aarhus) et même en Italie (Parme) : un centre-ville débarrassé des véhicules à moteur (sauf bus et taxis), des pistes cyclables partout (y compris un « ring » pour piétons et cyclistes appelé « La Promenade »), des milliers de cyclistes de tous âges, des énormes parkings vélos partout, principalement à la gare mai aussi devant les écoles, des arceaux métalliques destinés au parking vélo de chaque côté des arbres dans les rues résidentielles (2 arceaux par arbre donc). D’aucuns objecteront que ce sont sans doute des villes au relief plat et au climat plus clément, mais ça ne tient pas la route : Aarhus est très vallonnée et Copenhague est certes une ville plate mais le vent y souffle fort la plus grande partie de l’année. Et au Danemark et aux Pays-Bas il ne pleut pas moins qu’en Belgique. Pour une ville vallonnée comme Bruxelles, je souhaiterais que la région bruxelloise installe, en plus de pistes cyclables, des ascenseurs (comme à la place Poelaert), des passerelles piétons & vélos (comme à Woluwé au-dessus de l’avenue de Tervueren, des trams à crémaillère (comme à Montmartre, Lyon, Lisbonne).

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.