Construction: en finir avec le gaspillage d’énergie

_________________________________________

Qui dit immeubles de bureaux, grands hôtels et tours de logement, dit souvent façades de verre scintillant au soleil, lumières à profusion, air conditionné, ascenseurs par dizaines… De quoi consommer un maximum d’énergie et émettre des gaz à effet de serre en quantité (1).
Si aujourd’hui, il est possible et nécessaire de construire autrement, New York – capitale historique des gratte-ciel – entend cependant rester pionnière en obligeant les anciens gratte-ciel à  se transformer pour réduire drastiquement leur consommation d’énergie.

Le magazine GEO, publie un article avec AFP, qui confirme que la mairie de New York a entériné en avril une loi « révolutionnaire » dans l’Amérique de Trump. La  » Climate Mobilization Act « , en fait la première métropole américaine à mettre en oeuvre son engagement à réduire ses émissions de 80% d’ici 2050. Elle oblige les édifices de plus de 2.300 m2 – soit quelque 50.000 bâtiments représentant le tiers des émissions new-yorkaises – à réduire leurs émissions de 40% d’ici 2030 par rapport à leur niveau de 2005.  » Elle va avoir de nombreux effets positifs, comme créer un marché et une demande pour les technologies d’efficacité énergétique » (2), qui pourront être utilisées dans d’autres villes américaines et européennes aux climats comparables.

Bien que le texte de loi garantisse des facilités d’emprunts à long terme par la mairie, il a été combattu par le puissant secteur immobilier, effrayé par les plus de 4 milliards de dollars de travaux de rénovation qu’il pourrait entraîner, selon certaines estimations. La Trump Tower, tour de 58 étages érigée par Donald Trump sur la 5e Avenue en 1984, en est un exemple. C’est aujourd’hui l’un des bâtiments les plus énergivores de la ville. Le maire démocrate Bill de Blasio, candidat à la présidentielle 2020 et très anti-Trump, l’a menacée de plus de 500.000 dollars d’amendes annuelles lorsque la loi entrera en vigueur. Selon Nilda Mesa (1) ce type de rénovation  » est économiquement rentable … et le marché s’adaptera « .

____________________
(1) Chauffage et climatisation génèrent 70% des émissions de CO2 et 84% des émissions de SOX. Il s’agit donc de la première source de gaz à effet de serre à Bruxelles (IBGE)
(2) Nilda Mesa, directrice du programme de développement durable de l’université Columbia

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.