Le meilleur ennemi du confédéralisme ?

_________________________________________

En banalisant la présence massive du parti d’extrême droite Vlaams Belang, en rejoignant le groupe des Eurosceptiques (CRE) au parlement EU et en plaçant Theo Francken comme porte-parole, la NV.A n’est-elle pas devenue le meilleur ennemi du confédéralisme qu’elle souhaite instaurer ? Déjà en 2016, le politologue Dave Sinardet relevait ce paradoxe. Bien sûr, le confédéralisme à deux – avec cogestion de Bruxelles par le Flandre et la Wallonie – ne passera jamais à Bruxelles et sans doute pas en Wallonie. Faut-il pour autant se limiter à un tel contenu de la notion de confédéralisme ?

D’autres formes de confédéralisme sont elles devenues onbespreekbaar ? Une Belgique basée sur quatre Régions autonomes et solidaires est-elle définitivement destinée à passer à la trappe ? Présentée par d’autres que la NV.A, une nouvelle organisation de la cohabitation belge ne peut-elle être débattue de manière féconde par la société civile avec des femmes et des hommes politiques décomplexés ? Sa première tâche pourrait être de définir un concept, en « enjambant d’emblée la frontière linguistique et en se mettant vraiment à l’écoute des arguments des autres «.

 C’est dans une nouvelle carte blanche publiée par Le Soir et De Standaard, que Philippe Van Parijs exprime le fondement et les nuances de ses considérations, ainsi que celles émises par Bart De Wever. Une fois le gouvernement fédéral mis en place – vu des échéances urgentes – il faudra « prendre le temps de voir comment  faire évoluer nos institutions de telle sorte que la génération de nos petits-enfants n’ait pas à avoir honte de celle qui exerce le pouvoir aujourd’hui ».

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.