Tram autonome et navette automatique

extrait de la XinhuaVideo de New China disponible sur Youtube ICI

« Grâce à son guidage optique qui suit un marquage au sol invisible, ce nouveau moyen de transport en commun offrirait l’avantage d’un coût d’installation cinq fois moindre qu’un tram sur rails. Enfin, rendue possible par des batteries qui se rechargent en 30 secondes lors de chaque arrêt, l’absence de caténaires lui permet d’être beaucoup plus souple dans le trafic urbain ». C’est la DH qui annonce de nouveaux tests de ce « tram » chinois, dont nous avons déjà parlé.

Lancé sans rails (les cyclistes apprécieront) en mai 2018, il vient d’être expérimenté en version sans conducteur et par une température de – 20°. Il sera bientôt testé dans d’autre villes chinoises. Quand on se souvient des années qu’il a fallu pour installer les rails au boulevard du Souverain et leur prolongation vers Roodebeek, on se prend à rêver d’un réseau de trams sans rails. Encore faut-il pouvoir leur assurer un site propre ou à tout le moins une bande de roulage réservée.

Dès cet été, la STIB va tester de navettes électriques autonomes pour le « dernier km ». Pas pour remplacer les bus ou les trams, mais pour prolonger les lignes vers des quartiers éloignés peu denses.  La STIB  ne publie pas de texte, mais propose ICI une courte vidéo très parlante.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.