La voiture électrique, la solution ?

__________________________________________

Les articles ne manquent pas. Tentative de synthèse pour le futur de Bruxelles.
Le jour où toutes les voitures de Bruxelles seront électriques (?) d’où proviendra l’électricité nécessaire pour les alimenter ? Fera-t-on la file aux bornes de rechargement ? Certains prétendent que l’éolien et le photovoltaïque ne suffiront pas et qu’il faudra construire deux centrales nucléaires de plus … et gérer leurs déchets radioactifs en plus du recyclage des batteries. Voiture électrique ou non, il y aura toujours autant de congestion et il faudra toujours sacrifier autant d’espace public à la voiture individuelle. Il n’y a que la FEBIAC et son Salon de l’Auto pour s’en réjouir. La voiture électrique personnelle ne peut être une solution que pour un nombre limité d’utilisateurs dont le métier l’exige à tout prix. Va falloir chercher ailleurs. En savoir plus sur Futura-Sciences, Mediaterre, Etopia et l’avis d’un ancien ministre de l’Environnement québécois.

Des transports publics prioritaires performants quadrillant la ville et des transports plus individualisés pour « le dernier km » (vélo, trottinettes et autres mono-roues mais aussi des petites voitures électriques autonomes partagées) seront sans doute la norme. Faudra leur faire de la place et il faudra aussi limiter les déplacements (inutiles) en favorisant le télétravail, les quartiers mixtes (tout à 10 minutes à pied) plutôt que monofonctionnels. Vivre dans des villes plus denses et cesser d’aller dormir à la campagne. Quant aux addicts à la voiture propre, il ne s’agira pas de les bannir, mais de leur faire payer le prix social (élevé) de leur passion et d’affecter les recettes à la réduction des prix des transports pour tous.

Tout cela débouche sur une véritable révolution énergétique, qui s’ajoutera à la révolution écologique et nous obligera à sortir de notre zone de confort. Ce sera donc la révolution tout court. Ce n’est pas la fin du monde (il nous survivra) mais la fin d’un monde, celui que nous connaissons et qu’il faudra quitter pour en imaginer un autre. Vivre simplement pour que les autres puissent simplement vivre (Mahatma Ghandi). Un monde qui devrait nous permettre de vivre mieux avec moins. De toute manière, avec plus vivait-on vraiment mieux ?

3 réflexions au sujet de « La voiture électrique, la solution ? »

  1. potteve

    Plutôt que des voitures électriques perso pour tout le monde: des transports en commun (train, tram, bus) les moins polluants possibles avec des très bonnes fréquences; des taxis abordables et des voitures partagées pour les déplacements qui l’exigent; des vélos et vélos-cargos électriques ou pas; et, pourquoi pas, des calèches avec ânes, chevaux et poneys pour les dimanches…

    J'aime

    Répondre
  2. Jacques Moreels

    La solution c’est que les constructeurs automobiles développent un moteur qui pollue le minimum L’électrique il y a boire et à manger mais c’est impayable pour le commun des mortels . Voilà un bel objectif à débattre au sein de l’UE plutôt que la longueur des bananes ceci à titre d’exemple >

    J'aime

    Répondre

Répondre à Val Lecharlier Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.