L’information: un devoir démocratique ?

_____________________________________________

« Chaque soir de la semaine, alors que les Belges francophones regardent un film, une série ou un match de foot, un certain public flamand se régale d’une heure d’information approfondie sur ce qui fait l’actualité de la Belgique et du monde. Un régal ! » c’est Béatrice Delvaux, qui écrit cela dans un éditorial sans complaisance, à lire ICI. Matière à réflexion pour les Bruxellois unilingues francophones  😉

Pour la bonne santé de la démocratie, il est capital que les médias nous fournissent une information de qualité qui prend le temps d’expliquer, d’autant plus nécessaire depuis la circulation de tant de fake news sur les médias sociaux. Mais n’y a-t-il pas aussi, un devoir de s’informer de la part du citoyen et de la citoyenne qui vivent en démocratie ? De préférence à plusieurs sources ? Pour les francophones, il n’y a rien de quotidien et de passionnant, comme Terzake et De Afspraak à la VRT, pas même un C’est dans l’air quotidien comme sur France 5, juste une fois par semaine Jeudi en Prime à la RTBF ou Les Experts sur BX1 et en radio le CQFD quotidien d’Arnaud Ruyssen. Mais sans doute, j’en oublie quelques uns.

Dans un Bruxsels multilingue, il serait possible de multiplier les sources d’information sans grands frais, en généralisant le sous-titrage dans les télés communautaires et les traductions, comme le font déjà largement la VRT De Redactie et Bruzz. Mais rien côté francophone, pourtant en recherche d’audience. La formule créerait aussi des ponts entre les deux grandes communautés et avec les expats.

Dernière minute: je déroge à ma règle des trois paragraphes, pour vous annoncer que Daardaar – qui traduisait bénévolement « le meilleur de la presse flamande en français » – est au bord de la faillite. Notamment, à cause d’une incroyable exigence des journaux flamands, qui lui réclament le paiement de droits d’auteurs, pour les articles que Daardaar leur traduisait sans frais … et dont je me servais régulièrement pour vous informer de l’état d’esprit de l’autre côté de la frontière linguistique. Vous pouvez, comme moi, aider Daardaar à survivre ICI.

Une réflexion au sujet de « L’information: un devoir démocratique ? »

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.