Un permis de polluer pour la police

_____________________________

Le combat annoncé pour un air plus respirable à Bruxelles vient de commencer avec la Low Emission Zone. Si certains contestent ces mesures qui pénalisent les moins nantis et favorisent l’industrie automobile, d’autres se sont réjouis de voir les véhicules diesel les plus anciens interdits de circulation dans la ville, en espérant une amélioration de l’air qu’ils respirent. Ils vont devoir quelque peu déchanter en découvrant d’étranges dérogations.

Alors que tout automobiliste encourt depuis le 1er octobre une amende administrative de 350 euros s’il circule avec un véhicule diesel interdit, les quelques 550 véhicules trop polluants de la police fédérale vont pouvoir continuer à circuler à Bruxelles sans être sanctionnés. La police fédérale se dit résolue à acheter des véhicules moins polluants, essence, voire hybrides, mais les procédures sont lourdes et longues …

Alors que le contribuable qui ne peut remplacer sa vieille voiture doit payer 350 euros d’amende, Florent Platteeuw du syndicat de police SLFP, entend ces promesses, mais affirme dans La Libre« C’est quand même incroyable. L’État oblige les citoyens à moins polluer mais ne fait rien par contre pour ses propres véhicules. »

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.