Le diesel nous divise ?

________________________________________________

Je m’attendais à des commentaires divergents, suite à la publication du billet à propos des méfaits du diesel. Je comprends la réaction des automobilistes qui –  en toute bonne foi – ont acheté un véhicule diesel, suite aux incitants mis en place par le gouvernent fédéral, et qui se verront progressivement empêchés de l’utiliser en ville. C’est absolument injuste. Ne serait-il pas normal que le fédéral compense le préjudice dont il porte la responsabilité ?

Ceci étant dit, et avec ce que nous savons aujourd’hui de la nocivité de ce carburant, est-il admissible qu’il faille encore attendre de nombreuses années avant de le voir banni de la ville ?  Avec l’amiante aussi, des personnes ont continué à mourir pendant les tergiversations multiples de gouvernements, pourtant en. charge de la santé publique.

Non, les opposants à la poursuite de l’usage du diesel ne se limitent pas aux  » bien pensants, aux bobos ou aux fondamentalistes verts «  qui se sont exprimés. Nous sommes tous contraints de respirer un air trop pollué et sommes aussi contraints de l’imposer aux jeunes enfants qui protestent  devant les écoles. Non assistance à personne en danger. Le ministre du budget Guy Vanhengel vient de recevoir le rapport des experts, que La Libre a pu consulter ICI et qui pourrait mener à des taxes de circulation annuelles et de mise en circulation, six fois plus élevées pour le diesel que pour l’essence à Bruxelles.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.