Happy Monday : la bâtardise, un vrai bonheur !

Tous zinnekes et fiers de l’être. Même les Bruxellois « de souche »  ont peut-être quelque part un ancêtre Flamand, Wallon, Espagnol, Autrichien, Français, Hollandais, … en cette ville de rencontre de la culture latine et germanique et celle du monde. Par ce beau samedi ensoleillé, peut-être avez-vous pu jouir du plus beau carnaval de la planète au coeur de la ville ? Sinon, faudra attendre deux ans pour une prochaine Zinneke Parade ou alors la voir in extenso depuis le bus BX1 / Bruzz ICI.

 » Personne n’est illégal, protéger les humains pas les frontières «  pourrait être le résumé très politique de cette parade, qui avait bien les couleurs et la joie d’un carnaval populaire, mais dont le thème « Illégal » – retenu il y a 2 ans – était particulièrement d’actualité. Il a démontré un grand désir de s’engager dans ce débat de société sans peur de la confrontation. Traité de manière très différente, par 21 groupes de Bruxellois volontaires de toutes origines et de tous âges, le parcours était ponctué de performances artistiques, poétiques et même acrobatiques. Tout cela sans moteurs, sans sonos tonitruantes, sans sponsors publicitaires et sans récupération politicienne. Plus de 1.500 participants, 175 artistes et un an de travail entre personnes, écoles, associations et artistes, qui ont appris à se connaître et à s’apprécier. Un exploit.

Je ne vous cache pas mon enthousiasme devant ces jolies fille et ces beaux garçons issu.e.s du métissage de Bruxelles et qui seront les Bruxellois de demain.  Ils ont appris à coudre, à souder, à se maquiller et à coopérer. Ils ont tout fait avec des matériaux de récupération et ramassaient même leurs bouteilles vides dans un petit char. Ce qui m’a le plus touché, c’est la diversité des participants, la parade offrait une grande place non seulement aux trop maigres, aux trop gros.ses, aux tout petits, mais aussi aux trisomiques, aux autistes et alors à un très grand nombre de personnes en chaise, tellement heureuse de participer à la fête !

Il y avait du monde, beaucoup, joyeux, curieux. Quelqu’un me glisse : « Mais où sont les spectateurs d’Uccle et de Woluwé ? ». Comment le savez-vous ? « Cela se voit. Beaucoup ont sans doute préféré un grand WE à la mer ou à leur maison de campagne. » Un autre rue du Lombard : « Personne au balcon du parlement bruxellois, pas même la femme d’ouvrage,  pour saluer la parade … ». Peut être dans deux ans.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.