Elire votre bourgmestre

____________________________________

Votre bourgmestre n’est pas nécessairement la femme ou l’homme politique qui a reçu le plus de voix de préférence des électeurs. Ce sont les partis qui vont former la coalition qui en décident entre eux, souvent sur base du choix opéré au sein du parti de la coalition qui a fait le plus de voix. C’est ainsi – par exemple – qu’Yvan Mayeur est devenu bourgmestre de Bruxelles.

La Dernière Heure a appris que le CDH conteste cette procédure et compte déposer une proposition d’ordonnance au parlement bruxellois pour changer la donne. Les critiques du CDH concernent tous les partis, y compris le sien.

Voilà a proposition du CDH: le candidat qui totalise le plus de voix de préférence sur la liste la plus forte dans la nouvelle majorité communale sera automatiquement bourgmestre. En cas de refus ou d’empêchement, c’est le second qui s’installe dans le bureau du bourgmestre. « Avec cette proposition – en vigueur depuis six ans en Wallonie – on évite le marchandage, les petits arrangements en chambre, les autoproclamations, etc. ».

Une mesure qui semble mieux respecter le choix de l’électeur, s’oppose à la particratie et constituerait donc un mode de désignation plus démocratique.

1 réflexion sur « Elire votre bourgmestre »

  1. Jacques Moreels

    J’approuve entièrement cette procédure mais elle ne sera jamais approuvée par les autres parties francophones .

    Répondre

Répondre à Jacques Moreels Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.