Se rapprocher de son lieu de travail

_______________________________

Un coup de pouce fi­nan­cier pour ceux qui fe­raient le choix de s’en­ra­ci­ner près de leur lieu de tra­vail, sans tou­te­fois pé­na­li­ser ceux qui, pour diverses rai­sons ne feront ja­mais le pas. C’est un des 11 projets retenus par L’Echo parmi les contributions élaborées par 11 chefs d’entreprises.

 » Les tra­vailleurs qui se rap­pro­che­raient de leur lieu de tra­vail lors­qu’ils achètent leur ha­bi­ta­tion fa­mi­liale, payeraient moins de droits d’en­re­gis­tre­ment et de pré­compte im­mo­bi­lier que ceux qui restent en périphérie « . Voilà un incitant qui pourrait convaincre ceux qui sont lassés de passer des heures au carrefour Léonard ou autres bouchons célèbres. Vous trouverez tous les détails sur cette formule inédite ICI.

Une manière aussi de tenter de ramener la classe moyenne en ville et de la faire contribuer au développement de la cité où ils gagnent leur vie. Mais ce n’est encore qu’un projet de la société civile …

Une réflexion au sujet de « Se rapprocher de son lieu de travail »

  1. Brigitte Vermaelen

    A l’heure où la nécessité de la flexibilité du travail est invoquée sans cesse, avec comme conséquences les « flexy-jobs » et la précarisation du travail, n’y a-t-il pas une forte contradiction dans la proposition de favoriser l’achat d’une habitation proche de son lieu de travail ? Quel travail, assuré pour combien de temps, surtout si vous ne possédez pas les bons diplômes ? Cfr notamment la casse en cours du statut de fonctionnaire, le remplacement des contrats à durée indéterminée – même dans la fonction publique – par des contrats à durée déterminée et même par le recours aux intérimaires.
    Et, même avec les bons diplômes, à l’heure où l’idéologie dominante nous serine qu’il n’est plus pensable de songer à faire carrière dans un seul lieu, qui est prêt-e à acheter x fois une habitation différente (avec les joies administratives que cela comporte, surtout en cas de revente et achat), et quelle banque sera prête à consentir x fois un prêt pour un bien différent ?
    Tout à fait d’accord pour ramener des habitants en ville, mais cela ne passe-t-il pas avant tout par le fait de rendre la ville attractive, comme un plan sérieux de mobilité qui diminue la pression de la voiture individuelle, par une ville plus propre, par la promotion d’une architecture véritablement de qualité plutôt que par la construction qui défigure certains quartiers ? Sans compter la diminution du prix de l’immobilier (achat et location), cause première du rejet forcé de quantité de candidats bruxellois en périphérie.

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.