De quoi avons-nous besoin ?

_______________________________

De quoi avons-nous réellement besoin ? Qu’est-ce qui nous est indispensable ?
C’est une réflexion amorcée par le sociologue Razmig Keucheyan dans Le Monde Diplomatique au moment où l’épuisement incontestable des ressources naturelles devrait nous imposer de faire des choix à la fois individuels et collectifs.

Le Manifest négaWat qu’il cite, distingue les besoins humains légitimes, qu’il faudra donc continuer à satisfaire, et les besoins artificiels, illégitimes, dont il faudra se défaire. Le premier groupe comprend ceux qu’ils qualifient de « vitaux », « essentiels », « indispensables », « utiles » et « convenables ». Le second, ceux qu’ils jugent « accessoires », « futiles », « extravagants », « inacceptables », « égoïstes ».

 Si la population ne veut pas que cette transition écologique dégage des relents maoïstes ou soviétiques, il faudra que les choix qui la sous-tendent emportent l’adhésion à partir d’une « critique collective de la vie quotidienne ». Ensuite seulement, la puissance publique pourra taxer suffisamment les besoins futiles pour pouvoir démocratiser les besoins authentiques.

La fin des privilèges et de l’égoïsme ? Vous imaginez la révolution ?

1 réflexion sur « De quoi avons-nous besoin ? »

  1. Ping : A propos de nos besoins essentiels | bruxselsfuture

Laisser un commentaire