415.000 Bruxellois sans voix

 

 

 

 

 

Un tiers de la population bruxelloise n’aura pas le droit de vote aux prochaines élections régionales. Comment réinventer la Région de Bruxelles sans entendre la voix de 415.000 personnes qui vivent à Bruxelles, parfois depuis longtemps ? Pourquoi ne pourraient-elles pas se prononcer sur l’usage fait de leurs contributions et sur les grands projets de leur Ville-Région?  » No Taxation Without Representation  » (American Revolution 1750).

C’est une revendication des Etats Généraux de Bruxelles, reprise récemment par Philippe Close (député bruxellois à l’époque) sans grand succès jusqu’ici. Le Soir y consacre un article qui fait le tour de la question. Bertrand Wert – conseiller communal d’origine française à Ecolo XL – s’interroge : « Quand pourrons-nous enfin devenir des citoyens à part entière? Se passer de l’opinion d’un tiers des habitants est une occasion perdue » et un déficit démocratique évident.

Pour cela il est indispensable de réformer la Constitution et 2/3 des voix sont nécessaire pour y procéder. Loin d’être gagné. Les députés fédéraux flamands s’y s’opposent -sauf les SP.A et Groen – et les députés MR francophones disent non « La priorité, c’est le vote des Belges à l’étranger ». Alors une exception bruxelloise ? faire de Bruxelles une grande commune avec 20 districts pour que tous bénéficient du droit de vote comme aux communales? Se naturaliser Belge en perdant parfois souvent sa nationalité d’origine ? Rien de bien évident dans ces solutions de bricolage.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.