Bruxsel: le capital santé des enfants

______________________

Un captal santé déjà mis à mal par la mauvaise qualité de l’air de la ville et par l’absence scandaleuse de contrôle efficace des filtres à particules ICI dénoncée. Voilà maintenant qu’une information médicale récente pointe du doigt une maladie du foie liée aux habitudes alimentaires des enfants et plus précisément la consommation excessive de sodas.

De quoi s’agit-il ? Du développement rapide de la NASH  » maladie du foie gras humain d’origine non alcoolique, aussi appelée maladie du soda « . Vous en saurez plus ICI et c’est dramatique.

Une campagne de communication s’impose et on doit se demander pourquoi les écoles ne bannissent pas immédiatement de leurs locaux les distributeurs de sodas et autres barres chocolatées ?

Des parents et des enfants exigent et obtiennent une taxe dissuasive sur les boissons sucrées à Berkeley 

1 réflexion sur « Bruxsel: le capital santé des enfants »

  1. Pierre Motyl

    Il me semble que l’rune de nos pléthoriques ministriculettes (Marie Arena) a tenté d’acquérir un gloire immortelle en adoptant une telle mesure à la rentrée de 2005.
    Quelqu’un sait-il ce qu’il en est advenu ?

    Répondre

Répondre à Pierre Motyl Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.