Dormir dans la rue

______________________________

Aujourd’hui un premier refuge d’hiver va fermer ses portes. 300 personnes vont s’ajouter à celles qui dorment déjà dans nos rues. D’autres fermetures vont suivre jusqu’au mois de mai.

Cette situation est elle admissible pour ces personnes ? et pour nous ?  Puisque ces refuges du gouvernement fédéral existent, pourquoi les ferme-t-on alors que la pluie, le froid et le vent peuvent sévir à tout moment ? 

La ville subit déjà toute l’année la charge et les nuisances des personnes en errance qui refusent de rejoindre les refuges, faut-il encore que le fédéral lui impose d’autres personnes sans domicile fixe alors que les infrastructures existent ? Yvan Mayeur le déplorait samedi matin au forum du pentagone et Bruzz y consacre un article et une analyse.

 

1 réflexion sur « Dormir dans la rue »

  1. PIEN Josée

    Si les responsables de cette décision pouvaient nous expliquer cette décision, ce serait formidable.Comment voulez-vous que ces personnes s’assument?.

    Répondre

Laisser un commentaire